Au Vatican, quatre gardes suisses positifs au coronavirus

Tous les quatre ont présenté des symptômes et les autorités sanitaires sont en train d’identifier d’éventuels cas contacts. Certains ont côtoyé le pape François.

 Les gardes suisses, chargés de veiller sur le Vatican, sont contraints de porter un masque continuellement.
Les gardes suisses, chargés de veiller sur le Vatican, sont contraints de porter un masque continuellement. REUTERS/Remo Casilli

Le virus continue de se disséminer, même dans ce micro-Etat. Ce lundi, le Vatican a annoncé que quatre gardes suisses ont été testés positifs au coronavirus durant le week-end dernier.

« Au cours du week-end quelques cas positifs au Covid-19 ont été détectés parmi les gardes suisses. Au stade actuel, il s'agit de quatre personnes présentant des symptômes qui ont été toutes été placées en isolement », a précisé le directeur de la salle de presse du Vatican, Matteo Bruni.

Trois cas précédents

Il a ajouté que des vérifications sont en cours pour évaluer « le nombre de personnes ayant été en contact direct avec eux ». Matteo Bruni n'a pas précisé si certains d'entre eux avaient été en contact avec le pape François, mais il a souligné que « conformément à des dispositions prises la semaine dernière (par les autorités du Vatican), tous les gardes, qu'ils soient en service ou non, portent le masque, aussi bien à l'intérieur que dehors, et observent les mesures sanitaires prescrites ».

La garde suisse pontificale, chargée de veiller à la sécurité du pape et du Vatican a été créée le 22 janvier 1506 par le pape Jules II et est aujourd'hui l'une des plus petites armées du monde. « Trois autres cas positifs ont été détectés ces dernières semaines parmi les résidents et ressortissants du Vatican, tous présentaient des symptômes légers et ont fait l'objet des mesures nécessaires d'isolement », a ajouté Matteo Bruni.

Une prestation de serment la semaine passée

Le dimanche 4 octobre, trente-huit nouveaux gardes suisses avaient prêté serment lors d'une traditionnelle cérémonie qui s'est déroulée en plein air dans la cour Saint-Damase du palais apostolique, avec 220 personnes soit 10 % de l'assistance habituelle.

La veille, ces jeunes recrues, accompagnées de quelques membres de leur famille, avaient été reçues, non masquées, par le pape François dans le palais apostolique. La prestation de serment, repoussée en raison de l'épidémie de coronavirus, a lieu normalement le 6 mai, jour de la commémoration de la résistance le 6 mai 1527 des gardes suisses, pour la défense du pape Clément VII, lors du sac de Rome par les troupes de Charles Quint. Ils furent 147 à y perdre la vie.