Attestation de déplacement : quelle case cocher pour aller à la messe ?

Il n’y a pas de case « pratique religieuse » dans les attestations obligatoires pour se déplacer pendant le reconfinement. Mais comment faire alors que les lieux de culte restent ouverts ?

 A en croire le ministère de l’Intérieur, il est préférable d’opter pour la case « déplacements pour motif familial impérieux » pour se rendre à la messe ce week-end. (Illustration)
A en croire le ministère de l’Intérieur, il est préférable d’opter pour la case « déplacements pour motif familial impérieux » pour se rendre à la messe ce week-end. (Illustration) LP/Jean-Baptiste Quentin

Pour ce reconfinement, le ministère de l'Intérieur n'a pas prévu expressément, dans les attestations de déplacement dérogatoire à usage unique, un motif dédié aux « sorties dans un lieu de culte ». Alors quelle case les fidèles désireux de se rendre à la messe ou dans les cimetières à l'occasion de la Toussaint doivent-ils cocher?

Tout est une question d'interprétation, et parfois de foi. Certains catholiques pourraient être tentés de mettre une croix à la ligne consacrée aux « déplacements entre le domicile et un établissement d'enseignement ou de formation » ou à celle faisant référence aux « consultations, examens et soins ne pouvant être assurés à distance ». Mais, à en croire le ministère de l'Intérieur, il est préférable d'opter pour la case « déplacements pour motif familial impérieux » comme on le fait « pour les mariages et les obsèques ». « C'est ce qui s'y rapproche le plus », explique-t-on place Beauvau. « Oui, c'est une bonne idée puisqu'on va prier pour les défunts, notamment de la famille », valide un curé parisien.

À la Conférence des évêques de France (CEF), « on recommande de rajouter une ligne à la main » en précisant, par exemple, qu'il s'agit d'une sortie pour la messe de la Toussaint. Même son de cloche du côté de l'Église catholique de Corse qui écrit sur son compte Twitter : « Pour participer à une messe, vous pouvez rajouter une case et marquer sur votre attestation Je me rends à la messe comme il est autorisé jusqu'au mardi 3 novembre ».

À partir de mardi effectivement, les célébrations collectives étant interdites dans les lieux de culte, les catholiques ne pourront plus faire valoir leur sortie « messe » mais les lieux de culte resteront ouverts. Comme pour toutes les autres confessions, ceux qui souhaitent aller se recueillir dans une église devront sélectionner la case « déplacements brefs » liés à la « promenade ».

Mais pas question de s'éterniser dans leurs prières puisque cette évasion spirituelle s'inscrit « dans la limite d'une heure quotidienne ». Si l'édifice se trouve hors du rayon maximal d'un km autour du domicile, les croyants n'auront d'autres choix que de s'adresser à Dieu depuis… chez eux.