Angleterre : il sort d’un long coma et découvre la pandémie

Il y a un an, Joseph Flavill avait été percuté par une voiture avant d’être placé dans le coma pendant dix mois. Il s’est réveillé dans un monde nouveau.

 Joseph Flavill est tombé dans le coma après avoir été percuté par une voiture début mars 2020.
Joseph Flavill est tombé dans le coma après avoir été percuté par une voiture début mars 2020. DR

Des gens masqués, des frontières fermées, une course aux vaccins face à une effusion de variants … C'est le monde dans lequel s'est réveillé Joseph Flavill, un adolescent britannique de 19 ans, après dix mois de coma. « Il ne saura rien de la pandémie car il est endormi depuis dix mois », a expliqué au Guardian, sa tante, Sally Flavill.

On est le 1er mars – on parle alors d'un « mystérieux virus chinois » et le mot coronavirus reste pour beaucoup imprononçable – quand Joseph Flavill, un jeune garçon sportif, est percuté par une voiture alors à Burton-on-Trent, au sud de Manchester, en Angleterre. Les blessures sont sérieuses, le jeune homme se retrouve dans le coma.

Trois semaines plus tard, le 24 mars, le Royaume-Uni décide d'un confinement pour freiner l'épidémie de Covid-19. Les gens adoptent masques et gel hydroalcoolique. À l'hôpital de Leicester, Joseph Flavill reste dans le coma, change d'hôpital et attrape le Covid-19, sans que l'on sache dans quelles circonstances. Quand il se réveille, en ce début d'année 2021, il ne sait rien.

Des retrouvailles compliquées

« Comment expliquez-vous la pandémie à quelqu'un qui a été dans le coma? » s'interroge dans The Sun la tante du jeune homme. Seule la mère de Joseph Flavill peut aller à l'hôpital, au chevet de son fils, en raison des mesures sanitaires. « Nous en parlons au téléphone et nous essayons de lui faire prendre conscience que nous voulons vraiment être là en lui tenant la main, mais nous ne pouvons tout simplement pas le faire », explique sa tante.

En rééducation, Joseph Flavill devra doucement être mis au courant des bouleversements du monde. Sa famille, afin de le soutenir et de financer sa convalescence, a mis sur pied une cagnotte en ligne. Ce mardi soir, elle réunissait déjà plus de 25 000 euros.

Sorti en 2003, « Good-Bye, Lenin ! » racontait l'histoire d'une mère de famille, communiste acharnée, qui après un infarctus tombe dans le coma, en octobre 1989. Huit mois plus tard, quand elle en sort, c'est dans un tout autre monde : le mur de Berlin est tombé.