À Rouen, la justice doit donner un nouveau maître à Wang, le chien maltraité

Devant le tribunal de police, le propriétaire de ce chien malamut accusé de maltraitance, a finalement accepté de laisser l’animal aux bons soins de l’association GIAPA. La justice doit encore rendre sa décision le 10 novembre.

 Après deux ans de combat, Wang pourra avoir un nouveau maître
Après deux ans de combat, Wang pourra avoir un nouveau maître GIAPA

Il y a deux ans, les maltraitances subies par le chien Wang, un jeune malamut, avaient ému la population dans son quartier de l'Ile-Lacroix à Rouen. Depuis ce temps, Philippe Toutenelle le président de l'association GIAPA (Groupe d'intervention actif de protection animale), qui a récupéré l'animal sur décision de justice, se bat pour pouvoir lui donner une nouvelle famille. Une nouvelle fois, après multiples reports, il s'est présenté le mardi 6 octobre devant le juge.

En présence de son avocate, « le propriétaire s'est expliqué sur les conditions de vie de Wang en restant sur ses positions », raconte Philippe Toutenelle. Mais, devant le juge, poursuit l'ami des animaux, « il a eu un soupçon de lucidité. Il ne souhaite pas récupérer le chien, car cela fait trop longtemps qu'il est parti. Moi qui pensais devoir batailler plus que cela, je suis très heureux pour Wang. Nous allons pouvoir le mettre à l'adoption. Il y a déjà deux personnes intéressées qui connaissent bien cette race de chien. »

Enfermé sur le balcon ou dans la cave

La décision définitive doit encore être rendue le 10 novembre., « Je ne vais pas attendre le courrier. Je serai présent au cas ou ! Mais, je pense que, cette fois-ci, ce sera définitif ! » commente Philippe Toutenelle. Le chien, que son propriétaire laissait seul sur un balcon ou dans une cave, avait été placé en pension par la justice, en attendant une décision sur son avenir. Wang, qui a eu le temps de se refaire une santé, devrait bientôt découvrir sa nouvelle famille.