Sevran : le meurtrier de Grégory Hatil condamné à 25 ans de prison

Sylvain Gilles avait tiré sur Grégory Hatil lors d’un barbecue, tuant ce jeune père de famille. Il écope de 25 ans de prison.

 Gregory Hatil, 33 ans, avait été tué de plusieurs balles.
Gregory Hatil, 33 ans, avait été tué de plusieurs balles. LP

Après quatre jours de procès, la cour d'assises a condamné vendredi Sylvain Gilles à 25 ans de prison, à un suivi socio-judiciaire et à 15 ans d'interdiction de port d'arme. Ce dernier avait tué Grégory Hatil, 33 ans, en juin 2017 lors d'un barbecue organisé dans le quartier de la butte Montceleux à Sevran (Seine-Saint-Denis) qui rassemblait près de 250 personnes.

Il avait tiré à trois reprises sur Grégory. Celui-ci avait été touché deux fois à la tête, mais c'est la troisième balle qui, en lui sectionnant l'aorte, s'était révélée fatale.

Tout au long de l'instruction, il s'était évertué à nier les faits. Lors de la première journée de débat il avait enfin reconnu avoir tiré, mais sans intention de tuer. Il en restera là. Au cours de ces quatre jours de procès, il n'a jamais expliqué ni pourquoi ni comment il a fait feu sur Grégory Hatil. Certes depuis quatre ans un différend opposait les deux hommes. En 2013, Gilles avait arraché le collier en or que portait Hatil, et il l'avait blessé au couteau quelques jours plus tard.

Injures et menaces lors du verdict

Lors du barbecue organisé par la victime, il s'était présenté arborant le collier autour de son cou ce qui avait provoqué la colère de Grégory et l'enchaînement meurtrier. Le contentieux autour de ce collier a-t-il suffi à expliquer le geste fou de Sylvain Gilles ? Me Maud Touitou, avocate de Grégory Hatil pense « qu'il y avait de la jalousie. Ils étaient tellement opposés. Grégory Hatil avait une femme et deux enfants. Grégory était le positif, Sylvain Gilles était le négatif ».

L'énoncé du verdict du procès mais surtout celui du montant très élevé des intérêts civils versés à la veuve et aux jeunes enfants de la victime ont été accueillis par la famille et les amis de l'accusé par des bordées d'injures et des menaces. « T'as fait ça pour de l'argent ! », se sont écriés dans la salle d'audience les proches de Sylvain Gilles. La famille de Grégory Hatil a dû être évacuée sous escorte policière. Une main courante a été déposée par la veuve de Grégory Hatil.