Seine-Saint-Denis : plus d’un millier de fêtards évacués d’une rave-party illégale à La Courneuve

Plus d’un millier de fêtards ont été évacués d’une fête non autorisée dans une zone d’entrepôts dans la nuit de samedi à dimanche, à La Courneuve. Alors que les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits.

 Illustration. Une rave-party était organisée dans un entrepôt à La Courneuve dans la nuit de samedi à dimanche.
Illustration. Une rave-party était organisée dans un entrepôt à La Courneuve dans la nuit de samedi à dimanche.  DR

Entre 1 000 et 2 000 personnes s'étaient donnés rendez-vous dans la nuit de samedi à dimanche pour une rave-party organisée dans un entrepôt de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), avenue Paul-Vaillant-Couturier. Un bâtiment situé non loin du lieu de l'incendie qui a en partie ravagé un autre entrepôt de stockage de textile, un peu plus tôt en fin d'après midi.

L'évacuation s'est déroulée sans heurts vers 1h30 du matin. Une patrouille de police du commissariat de La Courneuve avait constaté « dès 23h30 de nombreux flux de personnes partant des Quatre Routes et se dirigeant vers l'avenue Paul-Vaillant-Couturier », indique une source proche du dossier.

Le jour du renforcement des mesures contre le Covid

À l'intérieur d'un vaste hangar, les policiers ont découvert « plus d'un millier de teufeurs réunis sans respect des mesures barrière et sans aucune déclaration auprès des autorités préfectorales », précise cette même source.

Rappelons que depuis ce samedi sont entrées en vigueur de nouvelles mesures plus restrictives pour endiguer la propagation croissante du coronavirus.

La Seine-Saint-Denis, tout comme la capitale, a été déclarée en état de vigilance renforcée. Parmi ces injonctions, l'interdiction de rassemblement de plus de dix personnes dans l'espace public, et ce, pendant au moins 15 jours.

Des fêtes similaires quasiment tous les week-ends

Plusieurs interpellations ont été effectuées pour détention de produits stupéfiants. L'organisateur de l'événement festif sera également convoqué prochainement au commissariat de La Courneuve.

Gilles Poux, le maire (PCF) de La Courneuve, ajoute que des rassemblements similaires ont lieu « tous les vendredis soir sous l'A1 dans le secteur de l'avenue Roger-Salengro », et donnent lieu, à chaque fois, à des évacuations.