Seine-Saint-Denis : dis-moi qui tu es, je te dirai quel livre lire

Sarah Knafo, haute fonctionnaire de 26 ans originaire des Pavillons-sous-Bois, est la fondatrice d’«Alexandre & Aristote». Ce service gratuit de recommandation de lectures sera bientôt expérimenté à la médiathèque du Blanc-Mesnil.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 L’accès au site Internet «Alexandre & Aristote» est gratuit.
L’accès au site Internet «Alexandre & Aristote» est gratuit. LP/Alexandre Arlot

« Le drame de la lecture, c'est qu'on ne sait pas par quoi commencer. » Regrettable mais juste, le constat de Sarah Knafo illustre le chemin qui sépare encore une partie des Français des rayons des bibliothèques. Avec « Alexandre & Aristote » *, la haute fonctionnaire de 26 ans, tout juste sortie de l'ENA, espère briser ce complexe. Le principe de ce service gratuit tient en une phrase : dis-moi qui tu es, je te dirai quel livre te convient.

C'est la Seine-Saint-Denis, plus précisément Le Blanc-Mesnil, que la jeune femme a choisie comme terrain d'expérience. La municipalité dirigée par Thierry Meignen (Libres!) procède actuellement à l'acquisition des quelque 4000 références proposées par « Alexandre & Aristote ». Les habitants pourront alors les emprunter gratuitement à la médiathèque.

L'idée est venue à l'esprit de Sarah Knafo au printemps dernier, lors du confinement. « Mes élèves de Sciences-po voulaient lire mais ils ne savaient pas par quoi commencer, rembobine la maîtresse de conférences en droit constitutionnel. Je me suis rendu compte qu'il manquait un service, un service que l'école ne propose plus, que la télévision ne propose plus depuis Bernard Pivot, que la Fnac et Amazon ne proposent pas. »

«La véritable école du commandement est la culture générale»

Cette fervente lectrice d'Honoré de Balzac assume un parti pris, celui de dire qu'il existe des livres « essentiels ». « Non pas parce qu'ils me plaisent mais parce qu'ils contribuent à la formation intellectuelle, morale ou sentimentale des lecteurs », justifie Sarah Knafo. « Pourquoi réserver ces lectures à une élite ? », interroge en écho Thierry Meignen, séduit d'emblée par le projet.

Son nom fait écho à une citation de Charles de Gaulle. « La véritable école du commandement est la culture générale, écrivait le futur chef de la France libre en 1934 dans son ouvrage de stratégie militaire Vers l'armée de métier. Au fond des victoires d'Alexandre, on retrouve toujours Aristote. »

Le Blanc-Mesnil, le 29 janvier 2021. Sarah Knafo est la fondatrice d’«Alexandre & Aristote». LP/A.A.
Le Blanc-Mesnil, le 29 janvier 2021. Sarah Knafo est la fondatrice d’«Alexandre & Aristote». LP/A.A.  

Lorsqu'elle répondait à ses élèves, la maîtresse de conférences les interrogeait d'abord sur leurs goûts. Pourquoi lisent-ils ? Dans quelles conditions ? « Je leur posais à chaque fois les mêmes questions, comme le ferait un algorithme », constate-t-elle.

En l'espace de quelques mois, Sarah Knafo dresse une liste d'ouvrages à recommander dans les catégories « littérature », « philosophie » et « droit ». Un travail monstre auquel prendront bientôt part des bénévoles passionnés de lecture à l'image d' Alexandre Galien, jeune auteur de polars récompensé en 2019 par le très convoité prix du Quai des Orfèvres.

«Bien choisir sa première lecture peut donner envie de continuer à lire»

« Alexandre & Aristote » se présente, dixit sa présidente fondatrice, comme « une association d'intérêt général, gratuite et ouverte à tous ». Enfant des Pavillons-sous-Bois, Sarah Knafo a fait du Blanc-Mesnil sa « première assise territoriale » car « le maire Thierry Meignen est très attaché à l'idée d'excellence et de culture pour tous ».

Newsletter L'essentiel du 93
Un tour de l'actualité en Seine-Saint-Denis et en l'IDF
Toutes les newsletters

Démocratiser la lecture en Seine-Saint-Denis lui tient particulièrement à cœur. « Je suis impatiente de présenter le service aux habitants, notamment dans les lycées, dit-elle. Notre cœur de cible, ce sont les 16-25 ans. »

Pour leur donner le goût des livres, Sarah Knafo juge primordial de leur ouvrir la bonne porte d'entrée. « Bien choisir sa première lecture peut donner envie de continuer à lire, estime-t-elle. Pour un public jeune, il vaut mieux recommander dans un premier temps un livre court. Commencer par un pavé peut générer de l'angoisse. »

*https://alexandrearistote.fr

J’ai testé «Alexandre & Aristote», il m’a conseillé «Le Roi des Aulnes»

Une minute, peut-être deux : c’est la durée maximale qu’il faut à « Alexandre & Aristote » pour vous recommander l’ouvrage qui vous correspondrait le mieux. Une fois sur le site, deux clics suffisent pour lancer le questionnaire.

« Comment t’imagines-tu lire ? » J’opte pour la terrasse d’un café. « Aujourd’hui, tu as envie de lire pour… » Lire de belles histoires, vraies ou imaginaires. Le site teste alors l’ampleur de mes lectures et de ma culture littéraire. « As-tu déjà lu En attendant Godot ? » Non. « Sais-tu qui a écrit L’Art du roman ? » Je me résous, penaud, à cocher la case « Je l’ignore ».

Ultime question : « Tu préfères un livre long ou un livre court ? » Peu m’importe. Le résultat s’affiche. « Alexandre & Aristote » me conseille de lire « La Peste » d’Albert Camus. Je clique sur la case « Je l’ai déjà lu ». On me recommande « Le Roi des Aulnes » de Michel Tournier. Un classique que j’ajoute aussitôt à ma liste de lecture.