Le point de deal de l’avenue Michelet à Saint-Ouen démantelé : 22 interpellations

Quelque 200 policiers ont été mobilisés ce lundi après-midi lors d’un vaste coup de filet antidrogue. Une opération qui serait en lien avec l’arrivée prochaine non loin de là des services de la DGSI, la direction générale du renseignement intérieur.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Illustration. Quelque 200 policiers ont été mobilisés ce lundi pour interpeller 22 personnes.
Illustration. Quelque 200 policiers ont été mobilisés ce lundi pour interpeller 22 personnes.  LP

Du gérant du réseau au modeste vendeur de rue, « vingt-deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue » ce lundi après-midi à la suite d'un vaste coup de filet antidrogue à Saint-Ouen, selon une source proche de l'enquête. L'opération a mobilisé 200 policiers.

Les perquisitions ont été menées dans le cadre d'une commission rogatoire d'un juge de Bobigny (Seine-Saint-Denis) dans divers endroits de la Seine-Saint-Denis ainsi qu'à Levallois-Perret (Hauts de-Seine) et Nogent-sur-Oise (Oise).

Toutes les personnes interpellées sont rattachées au point de deal du 86, avenue Michelet à Saint-Ouen. Les différentes perquisitions ont permis de saisir 58 385 euros en liquide, 7, 7 kg de cannabis, deux véhicules et une arme de poing de calibre 7,65. Un compte bancaire crédité d'une somme de 70 980 euros a également été bloqué.

Cette opération d'envergure menée par le commissariat local et le GIR 93 (groupe interministériel de recherche) s'inscrit dans la droite ligne d'une autre descente de police qui avait eu le lieu mi-juin dernier au numéro 92 de la même avenue, où 15 suspects avaient déjà été interpellés.

L'un des plus gros «fours» de la ville

Le 86, avenue Michelet est considéré comme l'un des plus florissants points de trafic de cannabis de la ville. C'est l'un des gros « fours » de Saint-Ouen, derrière ceux de la cité des Boute-en-Train dans les puces et de Charles-Schmidt.

Selon une source proche du dossier, le démantèlement du 86, avenue Michelet n'intervient pas complètement par hasard. La lutte contre le trafic de drogue à Saint-Ouen est devenue l'une des priorités des policiers du commissariat local.

Newsletter L'essentiel du 93
Un tour de l'actualité en Seine-Saint-Denis et en l'IDF
Toutes les newsletters

Il s'agit aussi de « faire le ménage », selon une source policière, avant l'arrivée sur cette avenue qui longe les puces des services de la direction générale du renseignement intérieur (DGSI). La fine fleur du renseignement français doit s'installer au 25, avenue Michelet d'ici six ans, dans les anciens locaux du siège du « Parisien - Aujourd'hui en France » laissés vacants depuis le départ de la rédaction dans le XVe arrondissement de Paris en 2017.