Le centre commercial géant Rosny 2 va encore grandir

Un immense parking est en construction pour accueillir toujours plus de clients. Avec l’arrivée de la ligne 11 du métro, la directrice du centre, Julie Verjux, espère en faire le premier centre de l’est parisien.

 Rosny-sous-Bois, mercredi 7 mars. Le centre commercial espère accueillir 19 millions de visiteurs par an en 2025.
Rosny-sous-Bois, mercredi 7 mars. Le centre commercial espère accueillir 19 millions de visiteurs par an en 2025. LP/V.T.

C'est un endroit incontournable de la Seine-Saint-Denis. Avec 14,7 millions de visiteurs par an en moyenne, Rosny 2, propriété d'Unibail-Rodamco, s'est imposé comme le plus important centre commercial du département. « Nous sommes devenus un acteur essentiel et important », confirme sa directrice Julie Verjux, 27 ans. Avec son nouveau parking et le prolongement de la ligne 11 du métro, elle veut en faire le « premier centre commercial de l'est parisien ».

Bientôt un parking de 5 000 places

Les tunnels de la ligne 11 se construisent au pied de Rosny 2. Grignotant ainsi des centaines de places parmi les 3 500 existantes. Pour compenser, la construction d'un nouveau parking a été lancée. « Nous voulions restituer les places perdues mais surtout en construire davantage pour attirer les visiteurs », indique Julie Verjux. A terme, le centre disposera de 5 000 places. La livraison du parking, chiffré à 50 M€, est prévue pour juin.

Le centre commercial géant Rosny 2 va encore grandir

La ligne 11, un atout déterminant

Déjà desservi par le RER E et une ligne de bus, Rosny 2 pourra donc compter sur la ligne 11, qui sera terminée en 2022. Le centre sera alors directement relié à Châtelet, à Paris. « Notre accès n'en sera que plus facilité et notre visibilité plus grande, se réjouit Julie Verjux. Forcément, c'est un argument de plus pour attirer de nouveaux clients. » Le centre compte aussi sur « la croissance démographique de la ville » avec par exemple la construction de 3 000 logements autour de la future gare Bois-Perrier. « D'ici à 2025, nous espérons atteindre 19 millions de visiteurs par an. »

L'offre de restauration va s'étoffer

Après Five Guys, qui a ouvert son huitième restaurant de burgers en France à Rosny 2 en janvier, c'est au tour d'O'Tacos, Namaste — restauration indienne — d'ouvrir leurs portes d'ici l'été. « Nous souhaitons développer l'offre de restauration car cela allonge le temps de visite », souligne Julie Verjux. L'enseigne de prêt-à-porter Kiabi va également s'installer. D'autres pourraient suivre au cours de l'année pour s'ajouter aux 172 déjà présentes dont Apple, Lacoste, Levi's, Les Galeries Lafayette, Uniqlo, Ritual's… « Les enseignes exclusives nous permettent de nous démarquer de nos concurrents », insiste la directrice.

Un emplacement stratégique

L'attractivité du centre est intimement liée à son emplacement. « C'est un facteur essentiel de notre réussite », confirme Julie Verjux. Outre les transports en commun, Rosny 2 est à proximité immédiate de deux grands axes routiers : l'A 3 et l'A 86. « Nous profitons aussi d'être situés au cœur d'une ville, appuie Julie Verjux. Les habitants nous connaissent bien et viennent par habitude. »

« Nous ne sommes plus obligés d’aller à Paris »

Assise sur un banc de la place centrale de Rosny 2, ce mercredi après-midi, Isabelle attend le retour de sa fille. Cette fidèle parmi les fidèles vient « toutes les semaines ». « J’ai même pris la carte de fidélité, s’amuse Isabelle. J’habite à côté, à Bois-Perrier, donc je viens pour les courses et le shopping ! »

A l’étage, Noémie, 27 ans, ressort de l’Apple Store avec un iPhone X flambant neuf. « Avec Apple et le centre, nous ne sommes plus obligés d’aller jusqu’à Paris », se félicite cette secrétaire. Un peu plus loin, Nadia et Mélina s’apprêtent à rentrer chez Natures et Découvertes. Si la mère et la fille louent la « sécurité du centre », elles préfèrent Val-d’Europe (en Seine-et-Marne). « Ici c’est plus classique, relève Mélina. Mais dans le 93, Rosny 2 est le seul bon centre commercial. »

Maïlan, 16 ans, n’est pas d’accord : « Je viens ici parce que c’est à côté, mais O’Parinor (à Aulnay) est plus grand et il y a plus de choix ! »

V.T.