On marche plus que l’on croit en Ile-de-France : notre grand test

A la demande du Parisien, quatre habitants de Seine-Saint-Denis ont mesuré au cours d’une semaine le temps passé à marcher, le kilométrage qu’ils ont effectué et les raisons de leurs déplacements à pied. Voici les résultats.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Epinay-sur-Seine, le 22 janvier. Ikra, étudiante de 20 ans, a calculé pour nous, sur une semaine, le temps consacré à marcher, les distances parcourues et les raisons de ses déplacements à pied.
Epinay-sur-Seine, le 22 janvier. Ikra, étudiante de 20 ans, a calculé pour nous, sur une semaine, le temps consacré à marcher, les distances parcourues et les raisons de ses déplacements à pied. LP/Claire Guédon

Combien de temps passez-vous à marcher chaque jour? Et bien beaucoup plus que vous ne le pensez! Nous avons demandé à quatre habitants de Seine-Saint-Denis de relever leur activité à pied, sur une semaine. Deux retraités, une étudiante et une aide-soignante mère de famille se sont prêtés au jeu, utilisant l'appli de leur smartphone ou un podomètre glissé dans leur poche.

Résultats, ils ont consacré entre 3 h 55 et 7 h 35 à se déplacer à pied pour la vie courante, ce qui représente entre 19,5 et 31,5 km ! Trois de nos quatre témoins ont également des journées à zéro, c'est-à-dire qu'ils ne se déplacent pas du tout à pied.

Si l'on ajoute l'activité sportive, les deux retraités, Frédérique et Loïc, explosent les compteurs, puisqu'ils font de la randonnée et de la marche nordique autour de chez eux, à Gagny et Noisy-le-Grand. Frédérique a randonné trois fois 6 kilomètres dans la semaine, Loïc, 19 km (!), soit 6 heures, le dimanche. Il a également fait deux séances de deux heures de marche nordiques au cours des sept jours de test.

«La marche repose»

Pour les trajets ordinaires, le record à 31,5 km est détenu par Ikra, étudiante en sociologie et sciences politiques à la fac de Paris-13, à Villetaneuse. Cette jeune habitante d'Epinay-sur-Seine de 20 ans n'hésite pas à privilégier les déplacements à pied, dès qu'elle le peut. Pour les deux journées de son stage qui se déroule à L'Ile-Saint-Denis, elle s'y est rendue une fois en transports en commun et une autre fois à pied, depuis chez elle, soit une heure environ aller-retour.

On marche plus que l’on croit en Ile-de-France : notre grand test

« La marche me permet de prendre l'air, d'être tranquille, ça repose et fait retomber toute la pression de la journée, explique Ikra. Je n'aime pas trop le bus ou le tram. » L'étudiante a également son permis, nécessaire en banlieue, pour des trajets transversaux et les livraisons qu'elle réalise régulièrement pour le compte de son association caritative.

Frédérique, enseignante à la retraite de 71 ans résidant à Gagny, a toujours sa voiture mais elle la conduit très peu, à cause de problèmes de vue. « Je suis devenue progressivement piétonne depuis une dizaine d'années, précise-t-elle. Et j'adore la marche en ville. » Même si les infrastructures ne sont pas à la hauteur, comme elle le rappelle, en citant les routes larges et bruyantes à longer pour se rendre dans le centre de Gagny et parfois des trottoirs minuscules dans certaines rues du cœur de la commune.

«Les piétons ne sont pas respectés»

Marie, une maman de 46 ans d'Epinay, marche essentiellement pour faire ses courses, déposer sa fille à l'école et prendre les transports en commun pour des rendez-vous ou son travail d'aide-soignante. Mais elle n'hésite pas à recourir aux VTC, pour leur souplesse. Au cours de la semaine test, elle s'est rendue dans le centre-ville d'Epinay, à La Courneuve et Paris. En analysant ses résultats, elle constate qu'elle a « beaucoup piétiné » dans ses trajets pas toujours confortables. « Les piétons ne sont pas respectés par les automobilistes. Il y a des villes, comme à Saint-Denis, où vous vous mettez en danger à cause du stationnement anarchique. »

Enfin, Loïc, 68 ans, fait tous ses déplacements de proximité à pied ou à vélo dans Noisy-le-Grand, cumulant sans effort jusqu'à 5 ou 6 km dans une même journée. Pour autant, impossible pour lui de se passer totalement de la voiture, obligatoire pour se rendre à la zone commerciale à 7 ou 8 km de son domicile et facilement accessible par l'A4. « Si on veut faire des achats de bricolage ou d'équipements de sport, on n'a pas le choix. Y aller à pied ou à vélo, il faudrait le vouloir ! »

Les résultats complets jour par jour

Ikra, 20 ans, étudiante en sociologie, Epinay

Lundi : zéro km, pas de déplacement à pied.

Mardi : 3,5 km ; durée : 43 minutes ; motifs : courses.

Mercredi : 5,1 km, 56 minutes, sortie amicale et courses.

Jeudi : 3,8 km, 45 minutes, marche jusqu'aux transports en commun et stage.

Newsletter L'essentiel du 93
Un tour de l'actualité en Seine-Saint-Denis et en l'IDF
Toutes les newsletters

Vendredi : 5,2 km, 1 h 01, trajet jusqu'au lieu du stage.

Samedi : 7,2 km, 1 h 36, courses et vie associative.

Dimanche : 6,7 km, 1 h 26, vie associative et visite chez la famille.

Total : 31,5 km, 6 h 27.

Frédérique, 71 ans, enseignante à la retraite, Gagny

Lundi : 4,2 km ; durée : une heure ; motifs : rendez-vous médical et sortie à la bibliothèque.

Mardi : 5 km, 1 h 30, courses au supermarché et marche jusqu'aux transports en commun. Randonnée de 6 km, 1 h 20.

Mercredi : 7 km, 2 h 30, marché et promenade avec les petits-enfants au parc.

Jeudi : 4,5 km, 1 h 15, réunion.

Vendredi : 2 km, 40 minutes, marche jusqu'aux transports en commun. Randonnée de 6 km, 1 h 20.

Samedi : 2 km, 40 minutes, marche jusqu'aux transports en commun. Randonnée de 6 km, 1 h 20.

Dimanche : zéro km, aucun déplacement à pied.

Total : 24,7 km, 7 h 35. Activité sportive : 18 km, 4 heures.

Marie, 46 ans, aide-soignante, Epinay

Lundi : 2,8 km, 40 minutes, rendez-vous médical et marche jusqu'aux transports en commun.

Mardi : 3,3 km, 45 minutes, enfant à l'école, courses en centre-ville et bénévolat.

Mercredi : zéro km, aucun déplacement à pied.

Jeudi : 4,3 km, 1 heure, enfant à l'école, rendez-vous médical, transports en commun et bénévolat.

Vendredi : 2,7 km, 45 minutes, rendez-vous médical et transports en commun.

Samedi : 1,7 km, 20 minutes, bénévolat et courses.

Dimanche : 4,8 km, 1 heure, bénévolat et courses au supermarché.

Total : 19,6 km, 4 h 30.

Loïc, 68 ans, fonctionnaire à la retraite, Noisy-le-Grand

Lundi : 5 km, 1 heure, courses en centre-ville et au centre commercial.

Mardi : 3 km, 40 minutes, courses.

Mercredi : 8,6 km, 2 heures, marche nordique.

Jeudi : 6,5 km, 1 h 15, courses en centre-ville et marche jusqu'aux transports en commun.

Vendredi : 5 km, 1 heure, promenade.

Samedi : 7 km, 2 heures, marche nordique.

Dimanche : 19 km, 6 heures, randonnée.

Total : 19,5 km, 3 h 55. Activité sportive : 34,6 km, 10 heures.