Noisy-le-Sec : un ado grièvement blessé dans une rixe entre deux cités

Les rivalités entre la cité du Londeau et celle du 140, rue de Paris font de nouveau rage. Un garçon de 16 ans a reçu deux coups de couteau ce mercredi. Une jeune fille serait, bien malgré elle, au cœur de ces violences.

 Depuis deux mois, la cité du Londeau est en guerre contre celle du 140, rue de Paris. Une énième rixe entre les deux quartiers ennemis a éclaté ce mercredi.
Depuis deux mois, la cité du Londeau est en guerre contre celle du 140, rue de Paris. Une énième rixe entre les deux quartiers ennemis a éclaté ce mercredi. LP

Nouvelle flambée de violences à Noisy-le-Sec entre les éternelles rivales que sont la cité du 140, rue de Paris et celle du Londeau. Ce mercredi peu avant 17 heures, un adolescent de 16 ans originaire du Londeau a reçu deux coups de couteau, le blessant grièvement à une cuisse et au crâne. Il a été transporté à l'hôpital. Ses jours ne sont pas en danger.

La rixe s'est produite allée des Roses, non loin du stade. Une dizaine de jeunes se sont affrontés à l'arme blanche. Personne n'a été interpellé, mais une source proche de l'enquête indique qu'il s'agit bien de la guerre sans merci à laquelle se livrent ces deux quartiers depuis deux mois.

LIRE AUSSI > Noisy-le-Sec : un homme d'une vingtaine d'années victime d'une jambisation en centre-ville

Tout aurait éclaté le 16 novembre devant le lycée Jean-Jaurès à Montreuil, pour une histoire de fille. L'adolescente en question est scolarisée à Jean-Jaurès. Elle aurait sympathisé sur les réseaux sociaux avec un jeune originaire d'un quartier du centre-ville de Noisy-le-Sec, proche de la bande du 140, rue de Paris. Le frère de l'adolescente en aurait pris ombrage et aurait appelé ses copains du Londeau en renfort.

Devant le lycée, l'adolescent recherché aurait réussi à prendre la fuite avant de tomber entre des mains ennemies. Le lendemain, les deux parties en viennent aux mains rue Arago, à Noisy-le-Sec. La bagarre se soldera par neuf gardes à vue. Diverses armes seront retrouvées. Mais les hostilités ne cesseront pas, loin de là.

Newsletter L'essentiel du 93
Un tour de l'actualité en Seine-Saint-Denis et en l'IDF
Toutes les newsletters

Quelques jours après ces affrontements, la jeune fille à l'origine bien malgré elle de ces rivalités est blessée d'un coup de couteau à l'abdomen sur le chemin de l'école. Elle appelle son frère à la rescousse. En décembre, une nouvelle confrontation éclate et met aux prises une vingtaine d'adolescents. « Il n'est pas certain que ces jeunes sachent encore pourquoi ils se battent », estime une source proche de l'enquête.