Le Raincy, champion de l’espérance de vie en Seine-Saint-Denis

D’après une étude de l’Observatoire régional de santé et de l’Institut Paris Région, c’est au Raincy que l’espérance de vie est la plus importante dans le département. Elle s’élève à 88,8 ans pour les femmes et 82,3 pour les hommes. Explications.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Le Raincy est souvent présenté comme la petite « Neuilly » de la Seine-Saint-Denis.
Le Raincy est souvent présenté comme la petite « Neuilly » de la Seine-Saint-Denis. LP/Philippe Lavieille

C'est l'une des deux villes de Seine-Saint-Denis — avec Gournay-sur-Marne — qui comptent le plus fort taux d'habitants de plus de 65 ans (16,5 %) et, bonne nouvelle, c'est aussi celle où l'espérance de vie est la plus élevée.

D'après les chiffres d'une étude de l'Observatoire régional de santé et de l'Institut Paris Région que nous dévoilons, l'espérance de vie au Raincy s'élève à 88,8 ans pour les femmes et à 82,3 ans pour les hommes. A contrario, les communes présentant les plus faibles espérances de vie sont Stains pour les femmes (83,2 ans) et Bagnolet pour les hommes (77,5 ans).

Si ce chiffre est en fait celui de l'espérance de vie d'une personne née entre 2011 et 2015 sur la ville, il augmente pour les sexagénaires. Au Raincy, une femme de 60 ans a en moyenne 31,2 ans devant elle, et un homme 25,7 ans. Ce qui porte l'espérance à 91,2 et 85,7 ans ! Un résultat peu surprenant au regard de la sociologie locale, la commune étant connue pour être la ville la plus « privilégiée » de Seine-Saint-Denis.

«Ces bons résultats sont avant tout le fruit d'une politique et d'une histoire locale»

En 2017, Le Raincy comptait ainsi 11,7 % de chômeurs (contre 18,3 % au niveau départemental), 12 % d'habitants vivant sous le seuil de pauvreté (contre 27,9 % au niveau départemental), une part significative de cadres et de professions intermédiaires (49 %) et un niveau de vie médian supérieur à la moyenne régionale. Des critères qui influent directement sur l'espérance de vie, rappelle l'étude.

Fait notable, la commune présente également l'un des taux de décès prématurés les plus bas du département : 19,9 % des personnes qui y sont mortes entre 2011 et 2015 avaient moins de 65 ans. Un pourcentage qui explose dans la ville voisine de Clichy-sous-Bois (40 %), connue pour être l'une des plus pauvres de Seine-Saint-Denis.

« On donne toujours cette image du Raincy d'une ville favorisée, mais je pense que ces bons résultats sont avant tout le fruit d'une politique et d'une histoire locale, estime le maire Jean-Michel Genestier (SE). Au Raincy, chaque habitant dispose d'un espace de respiration. Nous avons des parcs et des parcelles pavillonnaires arborées qui font en moyenne 700 mètres carrés. Cela peut faire sourire, mais je pense que ces parcelles bénéficient à tout le monde. Elles donnent de l'oxygène aux quartiers alors que l'on est tout de même au cœur d'un département très dense. Et on sait à quel point c'est important. »

La ville, qui affiche un fort retard en matière de constructions de logements sociaux, a en effet préservé son tissu pavillonnaire. Pour Jean-Michel Genestier, les anciens, dont la doyenne a 104 ans, restent au Raincy parce qu'il n'y a pas de « tensions entre les quartiers, entre les générations, qu'ils trouvent de nombreux commerces et associations répondant à leurs besoins ».

Un premier Ehpad en ligne de mire

Preuve qu'il tient à ses seniors, ces dernières semaines, le maire s'est démené pour mettre en place un centre de vaccination du Covid-19 qu'il préfère appeler « salon de vaccination ». Mais la pénurie de vaccins a retardé son ouverture. « Nous avons 104 médecins et infirmières volontaires prêts à débuter les vaccinations. Nous n'attendons plus que les doses », rappelle l'élu, qui espère en recevoir avant la fin du mois.

Newsletter L'essentiel du 93
Un tour de l'actualité en Seine-Saint-Denis et en l'IDF
Toutes les newsletters

De nombreux administrés se sont déjà pré-inscrits dans cette ville, qui présente le meilleur taux départemental de vaccination de la grippe : 50,7 % des plus de 65 ans en avaient bénéficié en 2019.

Dans cette commune plus « vieille » que les autres, les seniors demandent un certain investissement. Là où la plupart des villes de Seine-Saint-Denis qui se densifient se voient contraintes de construire des écoles à tour de bras, Le Raincy va de son côté inaugurer une résidence avec services pour seniors au printemps. Une deuxième devrait ouvrir d'ici un an et demi.

Le maire dit également négocier avec l'agence régionale de santé pour obtenir la création d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), pour lequel il a déjà repéré un terrain. Etablissement dont la commune ne dispose pas encore aujourd'hui.