Aubervilliers : les cambrioleurs gazaient leurs victimes avant de repartir avec leur butin

Quatre hommes qui écumaient la région parisienne ont été interpellés. Onze victimes ont été identifiées.

 Quatre malfaiteurs qui écumaient la région parisienne ont été interpellés. Tous sont originaires de Seine-Saint-Denis.
Quatre malfaiteurs qui écumaient la région parisienne ont été interpellés. Tous sont originaires de Seine-Saint-Denis.  LE PARISIEN

Le groupe initiative de répression du banditisme (GRB) de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis a démantelé un réseau très actif de cambrioleurs et mis un terme à une série de home jackings et de vols en tout genre commis dans toute l'Ile-de-France. Quatre hommes, âgés de 17 à 27 ans, ont été interpellés jeudi à Aubervilliers et à Bondy. Les malfrats sévissaient depuis début septembre. Ils ont à leur actif au moins onze forfaits. En effet onze victimes ont été identifiées ou se sont fait connaître.

Ils opéraient avec le même véhicule « de travail » pour repérer les logements ou les entreprises dignes d'intérêt. Ils stationnaient à distance de leur lieu d'intervention. C'est ce qui a permis de les incriminer dans ces multiples cambriolages. Une fois dans la place, ils ne reculaient devant rien.

Trois des truands sont inconnus des services de police

« Ils agissaient de nuit. Lorsque les occupants se réveillaient, ils n'hésitaient pas à les gazer », indique une source proche du dossier. Ils avaient ainsi toute latitude pour faire main basse sur les bijoux, la maroquinerie, le matériel multimédia et quand ils le pouvaient, ils subtilisaient les clés de contact et partaient à bord des véhicules de leurs victimes.

Lors de la perquisition, les policiers ont découvert une partie du butin. Trois des quatre auteurs présumés, trois ressortissants marocains et un Algérien, étaient jusque-là inconnus des services de police. Ils ont été placés en garde à vue.