Vaccination anti-Covid : à Melun, c’est la mairie qui contacte et inscrit les plus de 75 ans

Depuis mardi, neuf personnes appellent les Melunais de 75 ans et plus pour les informer et recueillir leur consentement avant de leur prendre un rendez-vous. 2100 personnes de cette tranche d’âge sont concernées.

 Melun, 14 janvier 2021.  Depuis le 12 janvier, Martine Nouaille (au 1er plan) et ses  collègues du CCAS de Melun dont le maire est Louis Vogel (debout) contactent par téléphone les  plus de 75 ans de leur fichier.
Melun, 14 janvier 2021. Depuis le 12 janvier, Martine Nouaille (au 1er plan) et ses collègues du CCAS de Melun dont le maire est Louis Vogel (debout) contactent par téléphone les plus de 75 ans de leur fichier. LP/Sophie Bordier

«Depuis hier , ça mouline ! Keldoc est victime de son succès ! » Responsable des seniors au centre communal d'action sociale (CCAS) de Melun, Martine Nouaille prend son mal en patience. Les bugs se multiplient pour inscrire sur la plateforme de rendez-vous pour la vaccination les anciens qu'elle affectionne tant.

L'initiative est pourtant originale et rarement vue ailleurs. Depuis mardi 12 janvier, avec cinq autres agents du CCAS et trois élues municipaux, elle appelle les Melunais âgés de 75 ans et plus pour leur proposer de se faire vacciner dans le cadre de la campagne ouverte pour eux dès le 18 janvier.

« Selon notre fichier, nous avons à Melun 2100 personnes dans cette tranche d'âge », sourit-elle. « On leur propose, on leur explique. Certains acceptent de suite, d'autres préfèrent demander l'avis de leurs enfants ou de leur médecin traitant. Alors on s'engage à rappeler plus tard. Globalement ils sont très contents ! »

Déjà 80 inscrits en trois journées

Si la personne est d'accord de suite, Martine Nouaille et ses collègues regardent les disponibilités de la plateforme Keldoc pour un rendez-vous au centre de vaccination ouvert par l'hôpital dans les anciens locaux de l'Etablissement français du sang, 8 rue de Vaux. Une bonne chose car les anciens ne manient pas tous l'informatique d'un claquement de doigt !

«Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, la ville s'engage à les y conduire », ajoute Monique Cellerier, l'élue en charge des affaires sociales, de la solidarité, des seniors, du handicap et de la santé. Elle l'avait déjà fait pour emmener les anciens voter en mars et en juin derniers.

Depuis le 12 janvier, 80 Melunais de plus de 75 ans sont ainsi inscrits grâce à l'action du CCAS. Un vrai coup d'accélérateur dans la course contre la montre lancée pour protéger un maximum de personnes .

Les autres communes de l'agglomération invitées à suivre

Selon le maire, Louis Vogel (Agir), «c'est la responsabilité principale des élus locaux de prendre en main la lutte contre la pandémie et d'aider les hôpitaux à faire leur travail. On a commencé par distribuer des masques. Puis on a proposé des tests en ouvrant un centre de tests PCR dans les anciens locaux de Pôle Emploi à Dammarie, un site de tests antigéniques place de l'Ermitage à Melun. Le 16 janvier l'espace Saint-Jean à Melun accueillera toute la journée un dispositif de tests antigéniques organisés avec la région ».

Et l'élu de Melun de poursuivre : «En contactant ainsi les plus de 75 ans pour la vaccination, on prend de l'avance. Quand commencera la vaccination des 65 ans et plus, on sortira nos fichiers et on les appellera ! » Car le CCAS compte 3296 personnes dans cette tranche d'âge à qui il offre un colis de Noël chaque année.

Newsletter L'essentiel du 77
Un tour de l'actualité de la Seine-et-Marne et de l'IDF
Toutes les newsletters

«Quand viendra le moment de la vaccination de masse, on mettra à disposition nos gymnases », assure Louis Vogel. Président de la communauté d'agglomération Melun Val de Seine, il espère proposer un dispositif similaire dans les 19 autres communes.

Melun, 14 janvier. Le directeur de l'hôpital Dominique Peljak (à gauche) et le maire de Melun Louis Vogel sont à l'origine de cet accord ville-soignants pour vacciner les plus de 75 ans. LP/Sophie Bordier
Melun, 14 janvier. Le directeur de l'hôpital Dominique Peljak (à gauche) et le maire de Melun Louis Vogel sont à l'origine de cet accord ville-soignants pour vacciner les plus de 75 ans. LP/Sophie Bordier  

Déjà 1500 inscrits dans les 12 centres de vaccination du Groupe hospitalier

Directeur du Groupe hospitalier sud Ile-de-France (GHSIF), Dominique Peljak salue ce « travail extraordinaire et intelligent » que fait la ville. Qui a également mis à disposition quatre agents communaux pour gérer les flux au centre de vaccination et sur le parking.

Depuis ce jeudi, le GHSIF dessert en vaccins les douze centres de vaccination de Seine-et-Marne. Dans celui de Melun, 8 rue de Vaux, les inscriptions pour les plus de 75 ans sont ouvertes depuis le 8 janvier et on compte déjà 1500 inscrits!

Côté vaccination des résidants d'Ehpad dépendant de l'hôpital de Melun, des soignants hospitaliers et des professionnels de santé libéraux, le centre de Melun totalise ce jeudi soir 2000 personnes vaccinées depuis le lancement de la campagne le 5 janvier.

Dominique Peljak envisage clairement une montée en puissance . «Notre objectif, c'est 300 vaccinations par jour la semaine du 18 janvier, puis 600 par jour la semaine du 25, puis 1200 par jour la semaine suivante... »

Pour y parvenir, l'hôpital recherche des médecins et des infirmières en renfort. Dans le cadre du contrat local de santé signé avec les représentants du monde médical, la CAMVS compte utiliser son listing de professionnels de santé libéraux pour solliciter les bonnes volontés, une rémunération comme vacataire étant prévue pour eux par l'hôpital.