Seine-et-Marne : vols, agressions dans le train... vous pouvez désormais porter plainte à la gare

A Meaux et à Melun, tous les lundis, mardis et jeudis de 17 heures à 19 heures, la police nationale tiendra des points d’accueil près de la gare SNCF. Reportage à Melun.

 Melun, 13 octobre.  Un point d'accueil de police pour recueillir les plaintes sera désormais positionné devant la gare les lundis, mardis et jeudis de 17 heures à 19 heures.
Melun, 13 octobre. Un point d'accueil de police pour recueillir les plaintes sera désormais positionné devant la gare les lundis, mardis et jeudis de 17 heures à 19 heures. LP/Sophie Bordier

Vous êtes victime d'un vol dans le quartier de la gare de Melun ou dans le train de Paris ? Vous pouvez désormais déposer plainte place Gallieni sans vous déplacer jusqu'au commissariat de Melun ou celui de Dammarie-les-Lys ! Depuis ce mardi 13 octobre, un point d'accueil de la police nationale est installé le lundi, mardi et jeudi de 17 heures à 19 heures. Le même type de dispositif est organisé près de la gare de Meaux.

Objectif : accompagner au plus vite les personnes dans leurs démarches si elles veulent déposer une plainte, une main courante ou prendre un rendez-vous avec un enquêteur.

A Melun, l'enjeu est de taille car 43 000 personnes transitent chaque jour à la gare, place Gallieni. «On souhaite améliorer le service public de proximité et permettre aux gens de déposer plainte rapidement, », commente le commissaire Georges qui déploie sur place trois fonctionnaires de police, un pour les plaintes et deux pour la sécurisation.

«Ça rassure !», commentent les usagers

Problème : ce point d'accueil n'est pour l'instant pas en dur. «On a demandé à la SNCF un local et on attend une réponse. Dans l'immédiat, on met sur place un fourgon avec un ordinateur portable et une imprimante ! », précise le commissaire Georges.

Melun, 13 octobre . Dans le fourgon de police qui accueillera les personnes, un ordinateur portable et une imprimante pour recueillir les plaintes et mains courantes. LP/Sophie Bordier
Melun, 13 octobre . Dans le fourgon de police qui accueillera les personnes, un ordinateur portable et une imprimante pour recueillir les plaintes et mains courantes. LP/Sophie Bordier  

Qu'en pensent les usagers rencontrés mardi en fin de journée ? « Ça sécurise car les abords de la gare ne sont pas toujours bien fréquentés », répond Inès. «C'est une bonne chose car beaucoup de gens ont des problèmes dans le train. C'est mieux que la police soit là. Ça rassure », ajoute Papy. Pour Océane et Sylvie, «c'est bien, ça rassure et en plus, ça peut servir s'il se passe quelque chose ici ! »

Stéphane, lui, ne « voit pas l'intérêt » d'un lieu de dépôt de plainte devant la gare. «Mais la vue d'un fourgon de police peut être dissuasive aux heures de pointe ! »

Le maire applaudit

Côté sécurité, neuf caméras de vidéo-surveillance veillent déjà sur le quartier gare : deux dans le tunnel, deux place de l'Ermitage, trois place Gallieni devant la gare, une sur le parking de la gare côté rue Séjourné et une sur le parking de la rue de l'Industrie.

En 2019, la police municipale de Melun n'a pas chômé dans le secteur avec 58 PV dressés pour consommation d'alcool (54 place de l'Ermitage et quartier Grüber et quatre à la gare), deux PV pour nuisances sonores et un PV pour fermeture de commerces place de l'Ermitage.

Toujours en 2019, elle a procédé à divers types d'interpellations dans le secteur Grüber et gare : 11 pour délit routier, 6 pour outrage et rebellion , 6 pour mineur recherché, 5 pour vols, 5 pour ivresse manifeste et publique, 5 pour détention de stupéfiants, 2 pour violences en réunion, 2 pour vente à la sauvette, 2 pour dégradations et une pour port d'arme prohibée.

Maire de Melun, Louis Vogel (Agir) « se félicite que la police nationale se réimplante gare de Melun » : « Cette décision est en parfaite cohérence avec la création l'année dernière d'une police intercommunale des transports par l'agglomération et avec l'installation prochaine d'une antenne de la police municipale afin que la sécurité et la tranquillité des Melunais soient assurées », assure-t-il. Promesse de campagne du candidat Vogel, l'antenne de police municipale ne devrait pas voir le jour avant 2021 en tout cas.