Seine-et-Marne : un cambrioleur marocain de 12 ans arrêté deux fois en 24 heures

Un jeune mineur non accompagné a été interpellé deux fois ce week-end en flagrant délit de cambriolage. D’abord à Chevry-Cossigny puis, après un passage par l’Aide sociale à l’Enfance, chez un marchand de journaux à Melun.

 ILLUSTRATION. La police a interpellé à deux reprises un jeune Marocain âgé de 12 ans lors de vols par effraction. Le parquet de Melun a demandé sa reconduction aux services de l’Aide sociale à l‘Enfance .
ILLUSTRATION. La police a interpellé à deux reprises un jeune Marocain âgé de 12 ans lors de vols par effraction. Le parquet de Melun a demandé sa reconduction aux services de l’Aide sociale à l‘Enfance . LE PARISIEN

Les services de police de la Seine-et-Marne ont eu affaire à un jeune mineur à deux reprises ce week-end lors de vols par effraction.

La première fois, dans la nuit de samedi à dimanche, ils sont appelés à Chevry-Cossigny pour un cambriolage dans une pharmacie, dont le rideau métallique a été relevé, et aussi dans une épicerie de proximité. A l'arrivée des forces de l'ordre, trois jeunes détalent comme des lapins.

Les policiers réussissent à en interpeller un. Il s'agit d'un jeune Marocain qui prétend être âgé de 12 ans. Ses copains ont réussi à dérober 150 euros dans la caisse de la pharmacie et des bonbons, des briquets et de l'alcool dans la supérette à côté. Il est placé en garde à vue.

Mineur non accompagné (MNA), il est confié à l'Aide sociale à l'Enfance (ASE), un service du conseil départemental en charge des mineurs isolés étrangers jusqu'à leur majorité.

Reconduit vers les services de l'ASE

Mais visiblement, le garçon a décidé de faire des siennes ce week-end. Dans la nuit de dimanche à lundi, vers 4h15 du matin, il est trouvé chez un marchand de journaux, rue René-Pouteau à Melun. Il a apparemment réussi à relever le rideau métallique de fermeture. Son butin est maigre : une trentaine d'euros trouvés dans une boite de pièces jaunes. Là encore, à l'issue de sa garde à vue, le parquet de Melun décide sa reconduction vers les services de l'ASE.

La Seine-et-Marne accueille actuellement environ 700 mineurs étrangers non accompagnés (MNA) dont le conseil départemental assume l'autorité parentale tout en les confiant à des associations comme en les confiant à des associations pour leur hébergement, leur insertion scolaire et professionnelle, etc.

Il arrive malheureusement que certains se fassent enrôler par des réseaux de délinquance dans des cambriolages spécialisés, notamment dans les pharmacies. Les cas sont en recrudescence en Ile-de-France.