Seine-et-Marne : la série «Engrenages» s’achève... au bord du Grand Morin !

Deux passages de la série de Canal + ont été tournés dans une demeure située dans le village de Tigeaux. Les propriétaires gardent un très bon souvenir du tournage. Ils nous racontent.

 Tigeaux. Le tournage des séquences de la dernière saison d’Engrenage s’est déroulé en octobre 2019 dans la demeure d’Irène et Jean-Pierre.
Tigeaux. Le tournage des séquences de la dernière saison d’Engrenage s’est déroulé en octobre 2019 dans la demeure d’Irène et Jean-Pierre. DR

C'est LA série policière française. Celle qui s'exporte partout dans le monde, même au Royaume-Uni. « Engrenages » existe depuis quinze ans. Les dix épisodes de la saison 8 sont actuellement diffusés sur Canal Plus.

Et le dénouement de cette saison captivante a été tourné dans une très belle demeure à Tigeaux, un joli village en bord du Grand Morin, au nord de la Seine-et-Marne. Un endroit paisible et lumineux pour une série sombre. Inattendu.

Irène et Jean-Pierre Richard, 77 et 76 ans, sont les maîtres des lieux. Ils sont souriants, gentils et amusés. Lui est comme un enfant quand il montre sur son téléphone les photos qu'il a prises pendant le tournage.

Elle a les yeux qui brillent quand elle parle du comédien Thierry Godard, qu'elle adore. L'acteur a déjà tourné en Seine-et-Marne, à Crécy-la-Chapelle, non loin de Tigeaux, pour la série « Un village français ».

Deux séquences de la série ont été tournées dans une très belle demeure à Tigeaux. Une des deux séquences est le dénouement de la dernière saison de cette série. Caroline Dubois-Son et Lumière
Deux séquences de la série ont été tournées dans une très belle demeure à Tigeaux. Une des deux séquences est le dénouement de la dernière saison de cette série. Caroline Dubois-Son et Lumière  

« Une équipe de repérage est venue nous voir », explique Jean-Pierre. Ainsi donc, comme les voyous qui vont monter au « braquo », les équipes de cinéma font des repérages.

Tout ça s'est passé à l'été 2019. L'équipe a pris des photos et les a montrées à la production de la série. Une demi-douzaine de personnes sont revenues voir Irène et Jean-Pierre en septembre 2019.

Tigeaux. Jean-Pierre Richard a loué sa belle maison à la production de la série policière « Engrenages ». Réfugié chez un voisin pendant deux jours, il a pu observer l’équipe de tournage. LP/Sébastien Roselé
Tigeaux. Jean-Pierre Richard a loué sa belle maison à la production de la série policière « Engrenages ». Réfugié chez un voisin pendant deux jours, il a pu observer l’équipe de tournage. LP/Sébastien Roselé  

« Ils ont regardé s'ils auraient suffisamment de recul [NDLR : pour la caméra et le matériel] », poursuit le maître des lieux. Puis l'équipe est repartie. Assez rapidement, le couple a reçu un appel. Le tournage aurait bien lieu chez eux. « Ils ne nous ont pas dit pourquoi ils tournaient chez nous », observe Irène, sans tirer de conclusions.

La bande-annonce de la huitième et dernière saison de la série «Engrenages»

La production de la série a investi les lieux deux jours, les 16 et 17 octobre 2019. Le premier jour, seul Jean-Pierre était là. Irène le rejoindra le lendemain. Il se souvient du grand chambardement tout en douceur.

« Ils ont enlevé tous nos meubles à l'intérieur. Ils ont mis à la place du mobilier marocain [NDLR : la famille propriétaire de la maison dans la fiction est originaire du Maghreb]. Mais ces meubles ne se voient pas beaucoup dans l'épisode », sourit Jean-Pierre Richard.

Il a été impressionné par la vitesse d'exécution autant que par le soin de l'équipe des déménageurs. « Ils ont tout remis en place. Il n'y avait rien qui clochait. Et ils sont rapides ! Et ils emballent tout ! Des déménageurs comme ça, on en voudrait chez soi ! »

Parmi les comédiens présents à Tigeaux, on a vu Thierry Godard (à droite) et Kool Shen (à gauche), ancien membre du groupe de rap NTM. Caroline Dubois-Son et Lumière
Parmi les comédiens présents à Tigeaux, on a vu Thierry Godard (à droite) et Kool Shen (à gauche), ancien membre du groupe de rap NTM. Caroline Dubois-Son et Lumière  

Pendant le tournage, Jean-Pierre a dormi chez les voisins. Il n'en a donc pas perdu une miette. « Le temps était pourri. Ils tournaient le soir. Je restais sur le chemin. Je n'allais pas dans les jambes de l'équipe. Et puis vous savez quand ils tournent, c'est silence ! »

Le lendemain, dernier jour de tournage dans la maison, voilà Irène qui revient. La septuagénaire connaît bien la série, qu'elle suit. Elle a un faible pour Thierry Godard. L'acteur campe l'officier de police Gilles Escoffier, qui commence cette dernière saison en prison. Elle n'a pas été déçue par l'homme : « Il est super sympa ! »

En revanche, elle ne connaissait pas celui qui lui donne la réplique, le rappeur Kool Shen, ex-NTM. Elle a en parlé à son fils de 46 ans. Lui le connaissait, évidemment. Question de générations. « Ça l'a amusé qu'il y ait Kool Shen qui soit venu chez nous, quand il l'a appris », raconte Irène.

«Ça m'amusait de regarder les personnages ouvrir les placards de notre cuisine»

Le couple de septuagénaires n'a été étonné par rien. Ni par le nombre colossal de voitures et de camions nécessaires pour acheminer tout le matériel de tournage garés un peu partout aux abords de la demeure. Par rien… sauf par les repas. Jean-Pierre est allé manger dans le réfectoire ambulant de la société de production, avec le personnel.

« On y mange très bien. Il y a du choix ! » Le couple s'est précipité pour regarder sur Canal Plus la toute dernière saison d'Engrenages et les séquences tournées chez eux. « Cela fait drôle de voir sa maison. Ça m'amusait de regarder les personnages ouvrir les placards de notre cuisine dans la fiction », rit Irène. De son côté, Jean-Pierre ne tarit pas d'éloges sur l'équipe : « C'étaient des gens vraiment charmants. Tous ! »

Avant de tourner dans la maison de Tigeaux, l’équipe de tournage a changé les meubles.  Caroline Dubois-Son et Lumière
Avant de tourner dans la maison de Tigeaux, l’équipe de tournage a changé les meubles. Caroline Dubois-Son et Lumière  
Enquête sur le meurtre d’un mineur isolé

La saison 8 d’« Engrenages » s’ouvre sur le décès d’un enfant étranger dans une laverie à Paris. Le préadolescent appartient à un groupe de mineurs isolés exploités par une mafia française. Les gamins sont drogués à des anxiolytiques puissants et envoient l’argent que leurs exploiteurs leur concèdent à leur famille restée au Maghreb, quand ils le peuvent.

Le 2e DPJ (une unité de la police judiciaire parisienne), commandé par Laure Berthaud (Caroline Proust), doit résoudre ce meurtre. Pendant ce temps-là, son ancien coéquipier Gilles Escoffier sort de prison. On croisera dans la saison un certain Cisco, caïd des braquages incarné par un magistral, charismatique et tout en nuances, Kool Shen, l’un des deux rappeurs du groupe NTM.

Les épisodes de la dernière saison d’« Engrenages » sont diffusés sur Canal + chaque lundi jusqu’au 5 octobre. Tous les épisodes sont d’ores et déjà visibles sur la plateforme payante de Canal +.