Seine-et-Marne : la neige attendue de pied ferme sur les routes départementales

D’importantes chutes de neige sont attendues ce mardi dans la soirée. Des cumuls voire des congères se formeront surtout dans le sud-ouest du département. A la direction des routes du conseil départemental, les patrouilleurs démarreront les saleuses vers 21 heures pour tourner toute la nuit.

 Vaux-le-Pénil, janvier dernier. Le dispositif de viabilité hivernale des routes de Seine-et-Marne a été activé dès novembre dernier.
Vaux-le-Pénil, janvier dernier. Le dispositif de viabilité hivernale des routes de Seine-et-Marne a été activé dès novembre dernier. LP/Sébastien Blondé

Attention, ce mardi soir il sera crucial pour les Seine-et-Marnais qui prendront la route de respecter l'horaire de début du couvre-feu. La Seine-et-Marne fait partie des 36 départements placés par Météo France en vigilance orange, ce mardi, en raison des températures particulièrement basses, de la neige et du verglas.

Les premières sont constatées par tous depuis dimanche et continuent de plonger ; les suivants sont attendus ce mardi dans la soirée. La préfecture précise que les chutes de neige devraient durer jusqu'à mercredi vers 10 ou 11 heures, avec une intensité du phénomène attendue cette nuit aux alentours de 3 ou 4 heures du matin. D'ailleurs, les transports scolaires sont supendus par arrêté préfectoral pour la journée de mercredi dans l'ensemble du département.

Poids lourds interdits et pas de transports scolaires

La circulation sera difficile sur l'ensemble du département. La préfecture conseille aux Seine-et-Marnais de différer leurs trajets et d'éviter tout déplacement non indispensable. Et en cas d'absolue nécessité d'emprunter de préférences les routes principales.

La circulation des véhicules affectés au transport de marchandises dont le PTAC est supérieur à 7,5 tonnes ainsi que ceux affectés au transport des matières dangereuses (quel que soit leur tonnage), est interdite sur l'ensemble du réseau routier du département de Seine-et-Marne à compter de ce mardi soir à 20 heures.

« L'alerte sera levée mercredi midi. D'ici là, il faut assurer dès ce soir en priorité la possibilité de circuler sur près d'un quart des 4321 km de routes départementales, les principaux axes du réseau.

Les 36 départements en vigilance orange

Dans le sud, une neige humide et des congères possibles

Dans l'ensemble du département, le site Météo 77 de Lucas Bouhier annonce entre 2 et 5 cm de neige au nord de la nationale 4 et entre 4 et 8 cm au sud de cette ligne, voire 9 à 10 cm dans le sud-ouest. C'est en effet la région de Fontainebleau, La Chapelle-la-Reine, Nemours et Château-Landon qui est susceptible de recevoir la plus épaisse couverture neigeuse la nuit prochaine.

« La neige arrivera par le nord, ce sera de la neige sèche qui ne formera pas de cumuls très importants, entre 2 et 7 cm sont prévus par endroit, détaille Jean-Sébastien Soudre, directeur des routes au conseil départemental de Seine-et-Marne. En revanche, elle sera plus humide au sud, dans le secteur de Fontainebleau, avec le vent prévu à 40 km/h, elle risque de former des congères atteignant les 10 cm. »

Newsletter L'essentiel du 77
Un tour de l'actualité de la Seine-et-Marne et de l'IDF
Toutes les newsletters

A la direction départementale des routes du conseil départemental, les 310 agents sont mobilisés depuis le début de l'hiver pour intervenir sur les 4 321 km de réseau routier départemental selon trois niveaux de priorité.

Sur le réseau prioritaire de niveau 1 (environ 960 km), où le trafic est le plus important, les 28 équipes de la Direction des routes sont mobilisables 7 jours sur 7 et 24h/24 avec la mise en place d'astreintes.

Le couvre-feu vient en aide aux patrouilleurs

« Ce mardi matin, après un point sur les prévisions météo, les 28 équipes de deux agents d'astreinte et la quinzaine de responsables d'intervention ont commencé la journée par la préparation de leur saleuse, le remplissage des cuves de sel. Cet après-midi, ils se sont reposés car ce soir et toute la nuit ils seront mobilisés sur les routes au fur et à mesure des chutes de neige», précise-t-on au conseil départemental. Qui ajoute sur son site que « le salage est enclenché uniquement lorsqu'il est nécessaire, au plus près du phénomène hivernal, grâce à un suivi météorologique précis ».

Le début des interventions des patrouilleurs est prévu vers 21 heures. Elles dureront toute la nuit car le pic des chutes de neige est attendu en milieu de nuit. Ils se concentreront sur le réseau de niveau 1.

Plusieurs facteurs doivent jouer en faveur de la viabilité des routes seine-et-marnaises : le couvre-feu et l'interdiction de circulation des poids-lourds. « C'est sûr qu'à partir de 18 heures le trafic routier est bien moindre qu'en temps normal », confirme Jean-Sébastien Soudre.

Vaux-le-Pénil, janvier dernier. Jean-Sébastien Soudre, le directeur des routes, devant la carte en temps réel créée sur le site du département. LP/Sébastien Blondé
Vaux-le-Pénil, janvier dernier. Jean-Sébastien Soudre, le directeur des routes, devant la carte en temps réel créée sur le site du département. LP/Sébastien Blondé  

Les deux autres niveaux d'intervention concernent les routes du niveau 2 (environ 750 km) sont traitées après le réseau prioritaire par les mêmes équipes et le réseau du niveau 3 (environ 2 611 km), les interventions ne sont prévues qu'en cas de conditions climatiques exceptionnelles ou de conditions de circulation difficiles de longue durée et après traitement des niveaux 1 et 2. Le département et les communes concernées ont identifié ce réseau de « désenclavement » (environ 1100 km) afin de relier plus rapidement ces villages au réseau prioritaire.

Un suivi des interventions en temps réel

Afin de permettre aux usagers des routes départementales de s'informer avant de prendre la route ou même en chemin, à condition de ne pas conduire en même temps, la collectivité a mis au point un outil permettant de suivre l'état des routes et des interventions en temps réel. Par ailleurs, il est possible de consulter des informations par téléphone (au 0 800 077 001), sur les réseaux sociaux et de recevoir alertes par SMS après inscription sur le site du département.

« C'est tout nouveau : vous allez pouvoir suivre sur notre carte en temps réel la progression des saleuses », confirme le directeur des routes au conseil départemental de Seine-et-Marne. « Et les milliers d'alertes par SMS sont en train de partir par paquets de cent messages à la fois vers les téléphones de toutes les personnes qui se sont abonnées sur le site du conseil départemental. »

Les alertes par SMS ont été envoyées par le conseil départemental ce mardi soir bien avant le début de l’épisode neigeux. LP/H.T.
Les alertes par SMS ont été envoyées par le conseil départemental ce mardi soir bien avant le début de l’épisode neigeux. LP/H.T.  
Repères

La viabilité hivernale en Seine-et-Marne, ce sont :

• 4 321 km de routes départementales

• 15 centres routiers et 1 parc départemental

• 310 agents mobilisés

• 2 400 tonnes de sel et 225 000 litres de saumure utilisés durant l’hiver 2019-2020

• 18 interventions le jour ou la nuit en 2019-2020

• 3,5 millions d’euros en moyenne pour le dispositif viabilité hivernale

• 19 600 SMS d’alertes hivernales envoyés entre novembre 2019 et mars 2020