Risque de crues : en Ile-de-France, les bords de la Marne passent en vigilance orange

Annoncé à la hausse après les pluies attendues ce samedi, le niveau de la Marne sera scruté ce week-end en Seine-et-Marne, en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne. Mais l’heure n’est pas (encore) à la panique.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Lagny-sur-Marne, le 31 janvier. Des passerelles pour piétons et des barrières ont été posées par précaution.
Lagny-sur-Marne, le 31 janvier. Des passerelles pour piétons et des barrières ont été posées par précaution. LP/Guénaèle Calant

Les riverains de la Marne, entre Condé-Sainte-Libiaire en aval de Meaux (Seine-et-Marne) et Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) en passant par Gournay-sur-Marne et Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), pourraient avoir les pieds dans l'eau s'ils se baladent le long du cours d'eau ce week-end. Voire chez eux s'ils habitent vraiment au bord de la rivière.

La Marne a en effet été placée, ce vendredi après-midi, en vigilance orange sur ce tronçon par le service d'information et prévisions Vigicrues. « Le service de prévision des crues a placé le tronçon Marne, de Condé à Charenton, en vigilance orange pour un risque de crue génératrice de débordements importants susceptibles d'avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des personnes et des biens », informent les préfectures concernées.

« Si les niveaux seront à la stabilisation sur la totalité du tronçon jusqu'à samedi matin, ils repartiront à la hausse, notamment à la station de Condé-Sainte-Libiaire (NDLR : qui mesure la hauteur du Grand Morin, affluent capricieux et très réactif de la Marne en période de pluies prolongées), suite aux précipitations de samedi et la réaction des cours d'eaux à ces pluies », précise Vigicrues.

«Rien d'alarmant» pour le moment

Située à la confluence du Grand Morin et de la Marne, la commune de Condé-Sainte-Libiaire est la plus exposée à cette montée des eaux. Mais le maire (SE), Fabrice Marcilly, se veut rassurant. « La rue de Couilly est déjà sous 4 à 5 centimètres d'eau et a été fermée par mesure de précaution mais il n'y a rien d'alarmant », assure le premier magistrat.

Un peu plus en aval, à Lagny-sur-Marne, on se tient aussi prêt à une éventuelle montée du niveau de la rivière. « Des passerelles ont déjà été installées il y a plusieurs jours. Le chemin du Ru Bicheret et l'allée des Goujons ont été bloqués à la circulation ainsi que le quai de la Gourdine, immergé par endroits sous 30 centimètres d'eau. Il n'y a rien d'inquiétant pour le moment mais nous allons être vigilants sur l'impact des pluies qui vont tomber ce samedi et pourraient faire gonfler le Grand Morin et le Petit Morin en amont. Ces deux cours d'eau qui se déversent dans la Marne pourraient faire monter le niveau de l'eau à partir dimanche. Nous serons vigilants et des équipes se tiennent prêtes pour éventuellement installer des passerelles supplémentaires », explique le directeur de cabinet du maire de Lagny-sur-Marne, Pierre Tebaldini.

A La Ferté-sous-Jouarre, la rivière atteignait ce vendredi soir 3,94 mètres ; elle devrait atteindre 4,05 mètres dans la nuit de samedi à dimanche.

Stations de pompage et murs anti-crue

A Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), la vigilance orange met les agents de la ville en alerte. A 19 heures ce vendredi, la Marne était montée à 4,80 mètres selon Vigicrues. Encore loin donc des 5,74 mètres atteints lors des grosses inondations de début février 2018, lorsque la commune fut surnommée « Gournay-sous-Marne ». Mais les intempéries annoncées ce week-end n'incitent pas à la sérénité. « Les services de la préfecture annoncent une montée des eaux pouvant atteindre 5,30 mètres d'ici à lundi, communique la municipalité. Pour rappel, le mur anti-crue nous protège à hauteur de 5,55 mètres. »

Newsletter L'essentiel du 77
Un tour de l'actualité de la Seine-et-Marne et de l'IDF
Toutes les newsletters

Selon la préfecture du Val-de-Marne, s'il y a une montée des eaux de l'affluent de la Seine, c'est du côté de Bry-sur-Marne et du Perreux que des caves pourraient être inondées. A Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), ce vendredi, la Direction des services de l'environnement et de l'assainissement (DSEA) a actionné la station anti-crue des Tilleuls pour éviter d'éventuels débordements de la rivière. Dans l'ensemble du département, ce sont 21 stations de pompage anti-crue qui sont activées.