Melun : le Groupe hospitalier sud Ile-de-France s’agrandit déjà

Une nouvelle unité de médecine dotée de 36 lits sera livrée en mars prochain au Santépôle ouvert il y a moins de trois ans. En attendant le lancement du Santépôle 2 qui prévoit notamment la construction d’un Ehpad, une unité de soins longue durée, etc.

 Melun, janvier 2021.  Lancés en septembre 2020, les travaux de la future unité de médecine du Santépôle s'achèveront en mars prochain.
Melun, janvier 2021. Lancés en septembre 2020, les travaux de la future unité de médecine du Santépôle s'achèveront en mars prochain. LP/Sophie Bordier

Covid-19 ou pas, les projets d'extension avancent à grand pas sur le site du Santépôle appartenant au Groupe hospitalier sud Ile-de-France (GHSIF) ouvert à Melun en juin 2018.

Une nouvelle unité de médecine est en cours de construction avec 36 lits prévus au maximum. Ils s'ajouteront aux 1 142 lits et places du GHSIF (800 à Melun et 342 à Brie-Comte-Robert). Lancé en septembre dernier, le chantier qui sélève à un peu plus de 2,1 millions d'euros TTC s'achèvera en mars prochain. Sur les 36 lits, vingt seront spécialisés dans la cardiologie et dix dans la néphrologie.

« L'objectif, c'est développer les activités de cardiologie et de néphrologie tout en disposant de nouvelles chambres facilement adaptables pour une transformation en lits de réanimation si le service réanimation est saturé », explique le directeur, Dominique Peljak .

Le service de cardiologie accueille tous les patients rencontrant des problèmes de santé cardiaques et est spécialisé dans l'activité de rythmologie. Le service de néphrologie constitue une offre en amont et en aval du service des patients hémodialysés installés au sein du GHSIF.

Pour permettre cette ouverture, l'hôpital recrute une quinzaine de postes (Equivalent Temps Plein) supplémentaires, dont un médecin cardiologue.

37,2M€ pour le Santépôle 2

Par ailleurs, ce premier trimestre 2021 verra le lancement du chantier du Santépôle 2 pour une enveloppe prévue de 37,2 millions d'euros. Il sera terminé en 2023, sauf aléas. Sur 11 420 m2 de plancher, il accueillera un établissement d'hébergement pour personnes âgées (Ehpad) qui réunira les pavillons Clément et Auberger dépendants du GHSIF, mais aussi l'unité de soins longue durée (ULSD), le Pôle d'activités et de soins adaptés (Pasa), l'internat, la crèche réservée aux enfants des agents hospitaliers et un amphithéâtre.

Le GHSIF veut agir comme il peut pour soutenir à l'économie locale. Le chantier de la nouvelle unité d'hospitalisation a été confié à l'entreprise générale de bâtiment Hanny, basée à Vaux-le-Pénil, avec un sous-traitant de la même ville, la société ESBGI.

Newsletter L'essentiel du 77
Un tour de l'actualité de la Seine-et-Marne et de l'IDF
Toutes les newsletters

Par ailleurs, pour faciliter l'accès à l'emploi des chômeurs de longue durée, des allocataires de minimas sociaux et des travailleurs handicapés, une clause d'insertion par l'activité économique a été signée entre l'hôpital et la société Spie Batignolles retenue pour le chantier du Santépôle 2.