Melun : comment ont été dépensés les 736 000 euros du legs Odette Schermack

Bénéficiaire d’une somme frôlant les trois quarts de million d’euros, la municipalité a respecté les dernières volontés de sa généreuse donatrice : un gros don pour la recherche médicale et des investissements pour les Melunais.

 Melun,  27 novembre 2020 . La municipalité de Melun a respecté le voeu d’Odette Schermack de reverser 100 000 euros à la Fondation de France pour la recherche médicale contre la myopathie et la mucoviscidose.
Melun, 27 novembre 2020 . La municipalité de Melun a respecté le voeu d’Odette Schermack de reverser 100 000 euros à la Fondation de France pour la recherche médicale contre la myopathie et la mucoviscidose. LP/Sophie Bordier

C'était, il y a six ans, un cadeau tombé du ciel! Mais qu'est devenu le legs d'Odette Schermack, cette Melunaise sans héritiers qui a fait de la ville de Melun sa légataire universelle en lui léguant 736 674 euros en 2015? C'est la question qu'a posée jeudi soir Catherine Asdrubal (SE), élue d'opposition au nom du groupe Réinventons Melun.

« Les Melunais peuvent-ils savoir ce qui a été réellement fait, avec cette somme d'argent, pour l'intérêt général ? », a demandé par écrit l'élue au conseil municipal.

Car cette histoire est aussi charmante qu'inattendue. Résidant dans un HLM situé dans les quartiers nord de Melun, square de Lorient, la vieille dame décédée en 2015 possédait en fait une véritable petite fortune grâce à ses contrats d'assurance-vie !

Mais attention, pas question de le dépenser n'importe comment! Dans son testament en faveur de la ville de Melun, la célibataire avait souhaité que 100 000 euros soient directement versés à la Fondation de France, laquelle devait partager la somme à l'identique dans la recherche médicale pour la lutte contre la mucoviscidose d'une part et contre la myopathie d'autre part.

Plus de 307 000 euros pour les espaces jeunes de la ville

La municipalité répond qu'elle a effectivement versé 100 000 euros à la Fondation de France. Pour le reste, elle avait carte blanche. Alors, quid du reliquat de 636 674 euros ?

Car si la somme promise à Melun s'élevait initialement à 748 000 euros, il était resté, déduction faite des frais de notaire et de différentes charges de la locataire décédée (facture d'électricité, loyer, etc), un montant de 736 674 euros.

La mairie répond qu'une partie est utilisée « pour l'acquisition foncière des entrepôts Vendrand et la sécurisation du site » en vue de réaliser la coulée verte prévue le long du ru de l'Almont jusqu'au pont de Cézanne à Maincy. 350 000 € doivent être inscrits dans le cadre du budget primitif 2021 pour cette opération.

Newsletter L'essentiel du 77
Un tour de l'actualité de la Seine-et-Marne et de l'IDF
Toutes les newsletters

Une autre partie a été utilisée pour des travaux dans les espaces jeunes : la ville a consacré un budget de plus de 307 000 €, de 2016 à 2020, pour rénover et doter en matériel les espaces jeunes, notamment à l'espace Vivaldi incendié en 2019. Qui parmi les jeunes du quartier peut imaginer l'argent de la vieille dame utilisé pour leurs murs?

Une allée Odette-Schermack sera créée dans l'écoquartier

Enfin , une partie du legs d'Odette Schermack pourrait permettre à la ville de racheter les lieux où se trouve actuellement en location le service archéologie, 13 rue de Verdun.

Pour ne jamais oublier la générosité d'Odette Schermack, les élus ont voté en février 2020 l'attribution de son nom à une allée dans l'écoquartier Woodi. Elle sera réalisée entre 2021 et 2024.

«Il aurait été sympathique de nommer une rue ou une place de l'écoquartier. Il n'est jamais trop tard », réagit Catherine Asdrubal qui souhaite aussi « voir clairement son nom dans le compte administratif quand des dépenses sont affectées à son legs ».

En 2018, une habitante des Yvelines avait légué une partie de son héritage à son village de Juzier, soir près de 2,5 millions d'euros !