Meaux : ils seront plus de 300 à jouer aux petits soldats ce week-end

Vingt-deux associations et plus de 300 reconstituteurs seront présentes au musée de la Grande Guerre et en ville pour les 106 ans de la Bataille de la Marne.

 Meaux, juin 2018. Chaque année, vêtus des uniformes de l’époque, des reconstituants rejouent des scènes de vie de soldats aux abords du musée de la Grande Guerre.
Meaux, juin 2018. Chaque année, vêtus des uniformes de l’époque, des reconstituants rejouent des scènes de vie de soldats aux abords du musée de la Grande Guerre. LP/Alexandre Métivier

En attendant le 11 novembre, qui sera le jour du 10e anniversaire du musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, ce week-end sera celui des reconstitutions. Pour les 106 ans de la Bataille de la Marne, plus de 300 passionnés vêtus d'uniformes des soldats de la guerre 14-18 font revivre le quotidien des soldats du conflit mondial.

Jusqu'ici, le week-end de reconstitution se tenait en avril. Mais cette 8 e édition a été reportée en raison de l'épidémie de Covid-19 et le confinement qui en a découlé. Ses conditions d'accès ont été adaptées : port du masque obligatoire, sens unique de visite, gel hydroalcoolique mis à disposition.

« Depuis sa première édition en 2013, ce rendez-vous a bien grandi au point de devenir un moment incontournable de la programmation culturelle du musée de la Grande Guerre », déclare la directrice du musée, Aurélie Perreten. «Ce week-end est désormais le plus grand rendez-vous de reconstitution historique en Ile-de-France. Il s'inscrit parfaitement dans l'ADN du musée de la Grande Guerre qui souhaite toujours aller à la rencontre de son public, avec des événements familiaux, accessibles aux petits comme aux grands. Il s'agit véritablement, grâce à toutes les associations de reconstituteurs fidèles aux rendez-vous, de rendre l'histoire vivante pour mieux comprendre d'où l'on vient ».

Découvrez l'ancêtre du courriel : le pigeon voyageur

Intitulé «En chair et en os », l'événement sera animé par vingt-deux associations reconstitueront des tableaux de combats joués par plus de trois cents reconstituants (on dit aussi «reconstituteurs ») venant de plusieurs pays.

Sur le bivouac installé au pied du musée, les visiteurs pourront s'immerger dans des décors spécialement recréés. Les visiteurs découvriront la vie quotidienne des soldats en guerre et le fonctionnement d'un poste de soins. Les reconstituants feront des démonstrations de tirs d'artillerie, samedi et dimanche à 15h30. A ne pas manquer : un attelage complet du célèbre canon français de 75 mm tiré par des chevaux avec les associations Mémoires de Poilus et Fer de lance.

On pourra découvrir les moyens de communication de l'époque, comme les pigeons voyageurs. Le visiteur pourra même choisir son pigeon pour envoyer un message (tarif : 2 euros). Si le pigeon voyageur était l'ancêtre du courriel, alors le cerf-volant était celui du drone. Car les armées de l'époque l'utilisaient pour observer les troupes ennemies. Un soldat était posté sur cet appareil. Là encore, des démonstrations seront proposées.

Deux défilés en ville, samedi et dimanche matin

Différents moyens de transports seront aussi présentés, du cheval à la moto, des motards de la Grande Guerre avec l'association Pilotes de guerre, en passant par l'ambulance et l'incontournable Taxi de la Marne. Mais la réalité de la Grande Guerre c'était souvent la marche à pied : des reconstituteurs iront également à la rencontre des Meldois en défilant en centre-ville, ce samedi à partir de 10h30, depuis la place du Marché, et dimanche à 10h30 à la Verrière, dans le quartier de Beauval.

Pour les aventuriers, une randonnée de découverte du circuit Bataille de la Marne au départ du Monument américain le samedi à 14 heures.

Ce samedi 5 et dimanche 6 septembre, de 9 h 30 à 18 heures dans le parc du Musée de la Grande Guerre, rue Lazare-Ponticelli à Meaux. Entrée du parc gratuite. Entrée du musée payante le samedi et gratuite le dimanche (comme chaque premier dimanche du mois). Port du masque obligatoire à l'intérieur et à l'extérieur. Renseignements : 01.60.32.14.18.