Meaux-Chauconin : ils devaient livrer du caviar et du foie gras par-dessus le mur de la prison

L’arrivée d’une patrouille de police du commissariat de Meaux a empêché deux jeunes de ravitailler les détenus en denrées alimentaires et en téléphones.

 Meaux-Chauconin. Foie gras, caviar, saucissons et téléphones : voilà ce que les deux jeunes avaient prévu de projeter par-dessus le mur de la prison de Meaux-Chauconin.
Meaux-Chauconin. Foie gras, caviar, saucissons et téléphones : voilà ce que les deux jeunes avaient prévu de projeter par-dessus le mur de la prison de Meaux-Chauconin. DR

On parle beaucoup de commerces et de rayons essentiels, par ces temps de confinement. On pourrait se poser la question des denrées essentielles. Le caviar et le foie gras en sont-elles ?

C'est ce que semblent penser deux jeunes, qui avaient prévu d'envoyer ces mets de qualité à des détenus de la prison de Meaux-Chauconin. Mais la police a mis un terme à leur projet.

C'est dimanche soir que les deux copains, des habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) de 19 et 16 ans, ont pris la route, à bord d'une Suzuki Swift. Direction la Seine-et-Marne. Ils ont stationné la voiture sur le parking d'un restaurant rapide, situé à proximité du centre pénitentiaire, histoire de repérer les lieux.

Une canne à pêche pour projeter les denrées

En regagnant leur véhicule, vers 00 h 40, ils sont tombés nez à nez avec une patrouille du commissariat de police Meaux. Et là, il a bien fallu expliquer leur présence dans cet endroit désert aux policiers. Très rapidement, les jeunes gens ont reconnu avoir prévu de projeter des paquets, par-dessus le mur d'enceinte de la prison.

Les fonctionnaires ont eu la surprise de découvrir que le duo n'avait pas prévu - comme cela se fait régulièrement - d'envoyer du cannabis à leurs amis incarcérés. Mais plutôt une boîte de caviar de 250 g, cinq morceaux de foie gras sous vide, une dizaine de saucissons, dix steaks et du fromage, sans oublier quatre petites bouteilles en plastique contenant du vin rouge!

Le paquet contenait aussi neuf iPhone et 20 cartes SIM prépayées, un classique pour le coup. Les policiers ont également mis la main sur la canne à pêche… qui devait servir à projeter les denrées par-dessus le mur.

Les deux jeunes ont été placés en garde à vue au commissariat de Meaux, où ils ont été auditionnés par les enquêteurs de l'Unité d'atteinte aux biens. Le mineur a été remis en liberté, avec un rappel à la loi. Quant au majeur, il sera déféré devant le parquet de Meaux ce mardi.