Le « WhatsApp » du voisinage prend ses marques à Savigny-le-Temple

Grâce à un partenariat entre le bailleur Vilogia et une start-up parisienne, Alacaza, les locataires de plusieurs centaines de logements au centre-ville de Savigny-le-Temple disposent d’un outil de communication destiné en priorité à (re) créer du lien social.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Savigny-le-Temple, janvier 2021. La start-up Alacaza a déployé un outil de communication destiné notamment à créer du lien entre les résidents.
Savigny-le-Temple, janvier 2021. La start-up Alacaza a déployé un outil de communication destiné notamment à créer du lien entre les résidents. Alacaza

Une banale fuite d'eau et c'est l'idée qui jaillit. Rémy Lombard, à la tête d'Alacaza, une start-up installée à Paris au sein de la fameuse Station F lancée par Xavier Niel, raconte que c'est en étant victime d'un dégât des eaux en plein été qu'il s'est rendu compte de la difficulté de communiquer entre voisins, propriétaires et syndics.

Il a alors décidé de lancer une messagerie augmentée pour l'immeuble, mais aussi pour le quartier, voir plus. Après des déploiements dans le XVe et le XVIIe et à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), le projet a été lancé à Savigny-le-Temple début octobre.

Une convention a été signée entre Alacaza et le principal bailleur de la ville, Vilogia. « Après le premier confinement, nous avons eu de fortes remontées de nos locataires qui se plaignaient de l'éloignement social », explique-t-on chez Vilogia.

Dans un premier temps, l'outil, accessible gratuitement depuis un portable, une tablette ou un ordinateur, est proposé à la moitié de son parc, soit environ 500 logements sur un peu plus d'un millier, situés au centre-ville de Savigny-le-Temple.

Une communication sur trois niveaux

« Notre plateforme concerne trois échelles, explique Rémy Lombard. D'abord l'immeuble avec un fonctionnement du type WhatsApp qui permet aux voisins d'être connectés. Ensuite, il y a l'échelle du quartier. Là, c'est un fil d'actualité pour avoir les dernières informations sur Savigny que pourra notamment fournir la municipalité, qui soutient notre démarche. On peut y trouver un message d'une habitante qui a perdu ses lunettes dans un parc, mais aussi des alertes de sécurité. Enfin, nous proposons aussi une sorte de « Leboncoin » très local, où les gens peuvent passer des annonces pour vendre des objets, ou encore chercher une baby-sitter. »

Contactée, la municipalité menée par Marie-Line Pichery (PS) dit effectivement « encourager les initiatives qui facilitent la vie des habitants ».

Le patron d'Alacaza ne compte pas en rester là. « On compte lancer notre plateforme dans d'autres zones de Savigny », espère Rémy Lombard. Vilogia, qui dispose d'environ 1 3000 logements en Ile-de-France, pourrait envisager une extension aux autres logements de Savigny et dit réfléchir à l'étendre à d'autres communes. Et d'autres bailleurs et copropriétés ont déjà adopté l'outil.

Newsletter L'essentiel du 77
Un tour de l'actualité de la Seine-et-Marne et de l'IDF
Toutes les newsletters

« Maintenant, nous en sommes à un millier de logements, se félicite Rémy Lombard. On répond à beaucoup de problématiques du vivre ensemble. Nous voulons aussi valoriser l'hyperproximité. Nous portons une vision du développement durable en valorisant des circuits courts. »