Le Pin : le couple cachait plus de 50000 euros dans son congélateur

Un couple a été arrêté lundi soir. Il est soupçonné d’avoir trafiqué du cannabis. Plus d’un kilo de cette drogue a aussi été retrouvé.

 Illustration. Au domicile du couple, plus de 50 000 euros ont été retrouvés par les enquêteurs. La plus grande partie était cachée dans le congélateur.
Illustration. Au domicile du couple, plus de 50 000 euros ont été retrouvés par les enquêteurs. La plus grande partie était cachée dans le congélateur.  LP/Arnaud Journois

En contrôlant ce jeune homme de 28 ans, les policiers ne s'attendaient pas à sortir une affaire pareille. Ce lundi soir, vers 23 heures, dans la commune du Pin, les policiers croisent donc cet homme qui sort de chez lui en plein couvre-feu et sans masque. Son blouson présente une sorte de bosse. En fait, l'homme trimbalait 4 000 euros avec lui.

Il n'a pas pu expliquer l'origine de cette somme. Et pour tout dire, il était très embarrassé. Les policiers décident de procéder à une perquisition chez lui. Les enquêteurs découvrent 1,7 kilo de résine de cannabis et tout le matériel pour conditionner la drogue et la vendre au détail. Dans ce même logement, 1200 euros supplémentaires sont découverts ainsi que « de nombreux téléphones portables ».

LIRE AUSSI > Une majorité de maires d'Ile-de-France dit oui à la légalisation du cannabis

Ce qui surprend les policiers, ce sont tous les accessoires de luxe présents dans le logement habité par un couple aux revenus modestes : elle est formatrice et lui chauffeur employé par une société de VTC.

Placé en détention provisoire

Le couple est placé en garde à vue. La compagne, âgée de 26 ans, parle d'autres sommes en espèces dans le logement. Les enquêteurs font une seconde perquisition. Ils mettent la main sur 50 000 euros dans le congélateur. Les comptes bancaires étaient eux aussi, selon les premiers éléments de l'enquête, bien pourvus en argent. D'autres services de l'Etat, notamment les impôts, vont travailler dessus pour voir s'il y a des irrégularités.

En attendant, le couple a été présenté au tribunal de Meaux pour y être jugé ce vendredi en comparution immédiate. L'audience a été reportée au 2 mars. En attendant, l'homme a été placé en détention provisoire. Sa compagne a été laissée libre mais sous contrôle de la justice.