Le Mée-sur-Seine : il faisait pousser du cannabis dans son appartement

Un homme de 30 ans a été interpellé mercredi au Mée-sur-Seine. Dans son appartement, deux tentes abritaient une plantation de cannabis.

 Le Mée-sur-Seine, mercredi 3 février 2021. Dans une pièce, les policiers ont découvert le nécessaire pour exploiter une plantation de cannabis.
Le Mée-sur-Seine, mercredi 3 février 2021. Dans une pièce, les policiers ont découvert le nécessaire pour exploiter une plantation de cannabis. DR

Selon ses dires, il n'aura même pas eu le temps de « profiter » de sa première récolte. Un habitant du Mée-sur-Seine, qui cultivait du cannabis dans son appartement, a été interpellé mercredi matin par les policiers du commissariat d'agglomération de Melun Val de Seine.

Les forces de l'ordre avaient été alertées par un appel anonyme, mentionnant qu'il se dégageait une forte d'odeur de cannabis d'un logement au Mée-sur-Seine. Une patrouille s'est alors rendue sur place pour vérifier. Et effectivement, un parfum caractéristique a été identifié. Une perquisition a alors été menée chez l'occupant des lieux, un homme de 30 ans.

Deux tentes de culture dans le logement

Chez lui, les policiers ont trouvé deux tentes de culture avec 17 plants d'herbe de cannabis, mais aussi tout le matériel de conditionnement nécessaire. Placé en garde à vue, le trentenaire a expliqué qu'il était consommateur et qu'il avait décidé d'être « indépendant ».

Il a indiqué notamment qu'il en avait assez de s'approvisionner dans les quartiers nord de Melun, où selon lui, il se serait fait arnaquer. En outre, il a assuré qu'il s'agissait là de sa première récolte. Au final, il sera jugé dans le cadre du plaider coupable en avril prochain. Son matériel, ainsi que les plants de cannabis, ont été saisis pour être détruits.

Début janvier, toujours au Mée-sur-Seine, les enquêteurs de la sûreté urbaine du commissariat d'agglomération Melun Val de Seine étaient déjà tombés sur une pièce dédiée à la cannabiculture. En tout, ils avaient mis la main sur 71 plants de cannabis et trouvé 1,75 kg d'herbe prête à être consommée. Là encore, l'occupant des lieux, un homme de 37 ans, avait été trahi par l'odeur.