«Il fait 10°C dans ma chambre» : à Lagny-sur-Marne, la colère des habitants privés de chauffage

Des locataires d’une résidence gérée par Habitat 77 dénoncent des problèmes de chauffage récurrents. Une situation qui s’est aggravée ces derniers jours alors que les températures dégringolaient.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 A Lagny-sur-Marne, les locataires des appartements de la rue Henri-Guillaumet, dans le quartier d’Orly-Parc, n’ont pas de chauffage depuis des semaines.
A Lagny-sur-Marne, les locataires des appartements de la rue Henri-Guillaumet, dans le quartier d’Orly-Parc, n’ont pas de chauffage depuis des semaines. LP/Sébastien Roselé

Ils sont à la fois résignés et en colère. Les habitants de logements d'un bailleur social rue Henri-Guillaumet à Lagny-sur-Marne sont sans chauffage depuis des semaines. Et selon eux, ce n'est pas le seul problème qu'ils rencontrent dans cette résidence gérée par Habitat 77. Selon une habitante, il y aurait 170 appartements privés de chauffage.

Des chauffages électriques d'appoint distribués

Dehors il fait -2°C, ce samedi midi. « La nuit, dans les chambres, la température peut descendre jusqu'à 13 °C », estime Farid, 43 ans, qui demeure ici depuis bientôt quinze ans. Pour Yann, 48 ans, qui vient d'emménager il y a moins d'un an, cette situation est particulièrement dure et même périlleuse. Il est cardiaque et a été opéré à plusieurs reprises. « Mon cœur doit pulser plus vite pour que j'aie chaud. Je dors en pull. Il fait 10 °C dans ma chambre. »

LIRE AUSSI > Seine-et-Marne : renforcement du plan hiver à l'approche d'une vague de grand froid

Ce problème de chauffage n'est pas survenu récemment. Il dure même depuis des semaines. Et il se fait plus durement ressentir par les habitants depuis que le mercure du thermomètre a dégringolé ces derniers jours. « On a eu la chance d'avoir un début d'hiver qui n'était pas très froid », observe Laurence, 73 ans et locataire depuis 1985. « L'an dernier, le chauffage fonctionnait par intermittence. Le système est très vieux. Il date des années soixante. »

«On va payer deux fois»

Le bailleur social a distribué des chauffages électriques d'appoint. Mais deux problèmes en résultent, observent les locataires. « Il y en avait tellement peu, constate Laurence, qu'ils étaient déjà tous donnés quand j'ai voulu en avoir un. »

Second problème, le coût. « On paye deux fois, peste Abdelkader, 56 ans et locataire ici depuis 2011. On paye pour le chauffage avec les charges et on va payer la facture d'électricité pour les radiateurs d'appoint. »

Humidité et bronchiolites

Ouassila, 40 ans et résidente depuis 2014, est bien d'accord : « Avec l'électricité, je vais casquer ! » Ce qui la préoccupe, c'est la santé de ses trois enfants avec ce froid. « Mes fils attrapent des bronchiolites. » Car en plus du froid, les locataires se plaignent de l'humidité qui s'insinue dans chaque logement par capillarité car, comme l'explique Laurence, « la ville est bâtie sur de l'eau ». L'absence de chauffage aggrave le problème.

La plupart des habitants sont résignés ou, en tout cas, souffrent en silence. Kader, 58 ans, demeure ici depuis 2003. Selon lui, « la plupart des gens s'en fichent ». C'est cela qui expliquerait leur silence. Ouassila nuance : « Certains habitants ne savent pas bien s'exprimer en français. Ils en ont honte et ne font pas les démarches. » Laurence abonde et complète. « Peu de locataires connaissent les lois. »

L'office promet des travaux à partir du 22 février

Président d'Habitat 77, l'office HLM qui gère cette résidence privée de chauffage, Denis Jullemier donne sa version des faits. « Il y a un problème depuis la fin de la semaine dernière. C'est assez sérieux. Il faut qu'Engie, le prestataire, creuse le bitume pour opérer les réparations. Par ailleurs, nos capteurs indiquent que la température dans les bâtiments s'élève à 19 °C », déclare-t-il.

Newsletter L'essentiel du 77
Un tour de l'actualité de la Seine-et-Marne et de l'IDF
Toutes les newsletters

Selon lui, les travaux seront effectués à partir du 22 février. « En attendant, nos services vont s'assurer que la distribution des radiateurs électriques a été faite et que tout le monde en ait. Il faut que les gens le signalent auprès du gardien. » Enfin, sur la facture d'électricité, Denis Jullemier botte en touche. « Nous ne sommes pas responsables si le prestataire Engie a rencontré des problèmes et s'il ne peut pas intervenir tout de suite. Ce n'est pas volontaire de notre part de couper le chauffage. »