Chelles : plusieurs centaines de personnes pour un dernier hommage à leur ami et bienfaiteur

S’ils ont bravé l’interdit et dépassé la jauge des trente personnes autorisées, ces Chellois venus honorer la mémoire de Mohamed Seghiri ont respecté les gestes barrière.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Chelles, vendredi 12 février 2021. Plusieurs centaines de personnes sont venues rendre un dernier hommage à Mohamed Seghiri lors de son inhumation au cimetière malgré les restrictions sanitaires.
Chelles, vendredi 12 février 2021. Plusieurs centaines de personnes sont venues rendre un dernier hommage à Mohamed Seghiri lors de son inhumation au cimetière malgré les restrictions sanitaires. LP/Hendrik Delaire

La foule présente ce vendredi aux obsèques témoigne de l'affection et du respect qu'inspirait Mohamed Seghiri dans les quartiers de Chelles. Ils étaient plusieurs centaines pour lui rendre un dernier hommage au carré musulman du cimetière de Chelles, où il était inhumé ce vendredi.

Le corps de ce septuagénaire qui a perdu la vie le 3 février dernier après avoir été emporté par une rivière en crue en Guadeloupe, avait été rapatrié en Métropole ce jeudi.

Ils sont venus de Chelles mais aussi de toute la France pour honorer une dernière fois mémoire de celui qui était considéré par de très nombreux habitants comme une figure paternelle et un bienfaiteur des quartiers, ayant pris de nombreux jeunes sous son aile en particulier dans les années 1980 et 1990.

La cérémonie d'inhumation a été précédée par une prière funéraire à la mosquée de Chelles, dont la capacité maximale a été atteinte avec 200 personnes. Les responsables du lieu de culte ont refusé l'accès à toute personne supplémentaire et près de 300 fidèles ont procédé à la prière funéraire.

Au cimetière la jauge dépassée mais les gestes barrière respectés

Une partie des présents seulement s'est ensuite rendue au cimetière. Si la jauge de 30 personnes autorisées dans le cimetière a été largement dépassée, aucun débordement n'est à signaler. L'immense majorité des personnes présentes portaient un masque et les organisateurs ont demandé à tous ceux ne faisant pas partie de la famille de se tenir éloignés de plusieurs mètres de la tombe.

« Il a eu la cérémonie digne qu'il aurait voulue ! », confie sa belle-sœur Carole.

« Beaucoup de personnes seraient peut-être venues à la cérémonie et ne l'ont pas fait après avoir vu notre message sur les réseaux sociaux qui rappelait que la jauge maximale était de trente personnes. On ne peut pas empêcher les gens d'être tristes », assure l'un des organisateurs de la cérémonie.

Newsletter L'essentiel du 77
Un tour de l'actualité de la Seine-et-Marne et de l'IDF
Toutes les newsletters

Sur place la police est restée discrète et n'a dressé aucune contravention à l'encontre venus se recueillir et dire un dernier adieu à Mohamed.