Bussy-Saint-Georges : le meilleur croissant du département est chez les Garochau

La boulangerie a remporté le concours départemental du meilleur croissant 2020. Une fierté pour les équipes de Nadège et Gilles Garochau, qui ont repris l’affaire de Bruno Cormerais il y a deux ans.

 

Derrière le comptoir et la vitrine garnie de pâtisseries en tous genres, de viennoiseries ou de baguettes et pains, une petite armée s'active. C'est ici que le meilleur croissant de Seine-et-Marne actuel se prépare. Le 6 octobre, la boulangerie de Nadège et Gilles Garochau a décroché la timbale au concours départemental.

Une récompense qu'ils affichent désormais fièrement sur la vitrine, à la vue des nombreux clients. Le couple a repris l'affaire il y a deux ans et pris la suite de Bruno Cormerais, membre du jury de l'émission « La meilleure boulangerie de France » diffusée sur M6.

Bussy-Saint-Georges, mercredi 14 octobre 2020. Le meilleur croissant de Seine-et-Marne se trouve dans la boulangerie de Gilles Garochau (au centre), entouré ici de Frédéric Bambust et Frédéric Mahieux, deux des trois touriers présents au concours.LP/Alexandre Métivier
Bussy-Saint-Georges, mercredi 14 octobre 2020. Le meilleur croissant de Seine-et-Marne se trouve dans la boulangerie de Gilles Garochau (au centre), entouré ici de Frédéric Bambust et Frédéric Mahieux, deux des trois touriers présents au concours.LP/Alexandre Métivier  

« Ce n'était pas facile de passer après quelqu'un d'aussi médiatisé. Mais on y arrive », glisse Gilles Garochau, 51 ans, tombé dans la pâte à pain dès l'enfance. « C'est un métier qui m'a toujours plu. Mon père a fait un apprentissage en pâtisserie et moi je voulais être boulanger-pâtissier ou pompier. Mais à l'époque, j'étais trop grand pour être pompier », sourit ce gaillard d'1,95m.

Avant Bussy, le couple Garochau a débuté à Pantin (Seine-Saint-Denis) en 1995 avant de visiter l'Ile-de-France avec des affaires à Colombes (Hauts-de-Seine), Versailles (Yvelines) puis Le Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne).

« On sent déjà un effet du concours »

« Il y a deux ans, on cherchait une opportunité en Seine-et-Marne. Nous habitons à Gretz-Armainvilliers. Il y avait d'autres boulangeries sur le département mais elles étaient trop petites », analyse le patron, qui s'entoure aujourd'hui d'une vingtaine de salariés. « On a gardé à peu près le même personnel qui était là avec monsieur Cormerais », indique Gilles Garochau.

Bussy-Saint-Georges, mercredi 14 octobre 2020. Le 6 octobre, la boulangerie Garochau a remporté le concours du meilleur croissant de Seine-et-Marne. LP/Alexandre Métivier
Bussy-Saint-Georges, mercredi 14 octobre 2020. Le 6 octobre, la boulangerie Garochau a remporté le concours du meilleur croissant de Seine-et-Marne. LP/Alexandre Métivier  

Frédéric Mahieux, tourier en chef, en fait partie. Ça fait douze ans qu'il s'active ici, en coulisses, à la fabrication de différentes viennoiseries et pâtisseries. Mais la semaine dernière, il a participé à son premier concours, aux côtés de Frédéric Bambust et Jessy Villaume, ses collègues touriers.

« Je suis dans le métier depuis mon adolescence, ça fait 34 ans. C'est une grande fierté d'avoir gagné, ça donne envie d'en faire d'autres », avoue Frédéric Mahieux, au geste juste dans le maniement de la pâte, du beurre et lors de la confection des différents produits. « Depuis la victoire, on n'arrête pas, les quantités augmentent », confie-t-il.

300 croissants vendus par jour le week-end dernier

« On sent déjà un effet du concours sur la clientèle. Les gens nous en parlent, nous font des compliments. C'est bien car on a souffert avec la Covid, avec 42% de chiffre d'affaires en moins pour avril, mai et juin. Avec le télétravail, les gens ont changé leurs habitudes, grimace Gilles Garochau. Mais les récompenses amènent toujours des retombées. J'ai déjà fait des concours par le passé, notamment sur la meilleure baguette tradition. C'est une récompense pour les équipes mais ça demande ensuite de la régularité. Parfois, on a des jours moins bons et les gens ont du mal à l'accepter. »

Pour faire honneur au titre de meilleur croissant du département, la boulangerie Garochau utilise de la farine du moulin Bourgeois de Verdelot et du beurre de la marque Montaigu. « Le croissant, c'est ce qui se vend le plus avec le pain au chocolat. On en écoule 180 à 200 par jour en moyenne mais le week-end dernier, on est monté à 300. Il a gagné parce qu'il est moelleux, avec une belle forme, un beau feuilleté et bien sûr un bon goût. » Il ne reste plus qu'à le goûter.

Boulangerie Garochau, 16 rue Paul Delouvrier à Bussy-Saint-Georges. Ouvert du mardi au samedi de 7 heures à 19h30, le dimanche de 7 heures à 13 heures, fermé le lundi.