Bailly-Romainvilliers : en famille à la chasse aux déchets sauvages

La commune seine-et-marnaise participait, ce samedi matin, pour la première fois, à la journée mondiale de nettoyage World Cleanup Day, mouvement citoyen sans frontières.

 Bailly-Romanvilliers, samedi 19 septembre 2020: Petits et grands ont ramassé les déchets sauvages, pour nettoyer leur ville.
Bailly-Romanvilliers, samedi 19 septembre 2020: Petits et grands ont ramassé les déchets sauvages, pour nettoyer leur ville. LP/Guénaèle Calant

« Ce n'est pas normal de jeter les déchets par terre, ça abîme la ville. On ramasse derrière eux » : ces mots - juste remplis de bon sens - sortent de la bouche de Maahes. Du haut de ses 6 ans, ce petit bonhomme a participé à une opération de nettoyage dans Bailly-Romainvilliers, organisée ce samedi matin dans le cadre de la journée citoyenne mondiale « World Cleanup Day ».

A ses côtés, ses parents et Naahel, son petit frère de 3 ans. Toute la famille avait revêtu une chasuble au slogan clair « Nettoyons la nature ». Equipés de gants, masque sur le visage, petits et grands ramassaient les déchets jetés au sol par des mains peu respectueuses de l'environnement : bouteilles en plastique, canettes, papiers et - nouveauté de 2020 - des masques chirurgicaux.

Bailly-Romanvilliers, samedi 19 septembre 2020: Apprendre à jeter les déchets dans une poubelle, dès le plus jeune âge.LP/Guénaèle Calant
Bailly-Romanvilliers, samedi 19 septembre 2020: Apprendre à jeter les déchets dans une poubelle, dès le plus jeune âge.LP/Guénaèle Calant  

« C'est à nous d'éduquer nos enfants très jeunes. Nous leur apprenons à jeter à la poubelle, c'est la base », estime Marie-Elodie, la maman. Avant de confier : « Nous leur avons annoncé qu'on participait il y a une semaine. Et depuis, ils étaient pressés de venir ».

Les mégots de cigarettes ramassés pour être recyclés

Un peu plus loin, Christopher, le papa, fouille dans les buissons avec une grande pince, à la recherche de détritus qu'il enfouit ensuite dans un sac. « Cette bouteille en plastique est par terre alors qu'il y a une poubelle à côté », soupire-t-il. Les mégots de cigarettes devaient être stockés dans une bouteille, en vue de leur recyclage par l'entreprise Cy-Clope.

La mairie a fourni le matériel aux bonnes volontés qui s'étaient donné rendez-vous devant l'hôtel de ville, à 9 heures, avant de s'éparpiller dans tous les quartiers de la ville.

Bailly-Romanvilliers, samedi 19 septembre 2020: Petits et grands ont ramassé les déchets sauvages, pour nettoyer leur ville. LP/Guénaèle Calant
Bailly-Romanvilliers, samedi 19 septembre 2020: Petits et grands ont ramassé les déchets sauvages, pour nettoyer leur ville. LP/Guénaèle Calant  

C'est la première fois que Bailly-Romainvilliers participe à cette opération. « Le respect de l'environnement et la démocratie participative étaient dans notre programme aux élections », souligne la maire Anne Gbiorczyk (SE).

Avant que les volontaires ne s'élancent, la maire adjointe Fabienne de Marsilly, chargée du cadre de vie et de l'urbanisme, a indiqué qu'en « 2019, cette opération a permis de ramasser 250 t de déchets en France ». L'élue a également livré des chiffres édifiants, concernant la durée de vie des déchets. Un filtre de cigarette met entre 1 et 5 ans pour se décomposer, une canette en aluminium entre 10 et 100 ans, un sac en plastique 450 ans et le verre, entre 4 000 et 5 000 ans! De quoi réfléchir quand on a la main un peu leste.