Avon : une attestation de déplacement fournie avec les baguettes du boulanger

Teddy Rousselot, boulanger à Avon, a commandé 20 000 sacs imprimés avec l’attestation de déplacement pour dépanner ses clients quand ils viennent faire leurs achats chez lui.

 Avon, mercredi 18 novembre. Teddy Rousselot et sa compagne Anaïs ont eu l’idée d’imprimer l’attestation de déplacement sur le sachet des baguettes qu’ils vendent à la boulangerie Saint-Fiacre.
Avon, mercredi 18 novembre. Teddy Rousselot et sa compagne Anaïs ont eu l’idée d’imprimer l’attestation de déplacement sur le sachet des baguettes qu’ils vendent à la boulangerie Saint-Fiacre. LP/Sophie Bordier

Teddy Rousselot, boulanger à Avon, a du talent. En mars dernier, il a raflé le prix de la meilleure baguette de Seine-et-Marne, ainsi que le 2e prix départemental pour la baguette tradition. Mais il a aussi des idées. Alors que chacun est obligé de prévoir une attestation de déplacement pour faire ses courses, il a pris une initiative pour le moins judicieuse. Depuis quelques jours, il propose la fameuse attestation sur le sachet de papier qui enveloppe chaque baguette vendue dans sa boutique située au 4, rue de la République.

« Parmi mes clients, beaucoup de personnes âgées venaient sans ce justificatif car elles n'arrivaient pas à l'imprimer ou à le télécharger sur leur téléphone. D'autres en avaient marre de devoir refaire une attestation chaque fois qu'ils venaient. Du coup, je me suis dit pourquoi ne pas la mettre sur le sachet qui emballe chaque baguette ? De toute façon, ce sachet finit toujours à la poubelle, comme l'attestation », raconte ce commerçant âgé de 27 ans.

Pas de répercussion sur le prix du pain

Un contact avec un imprimeur enchanté de l'idée et voilà que le boulanger avonnais a déjà commandé 20 000 sachets imprimés du précieux sésame ! De quoi voir venir, lui qui vend environ 300 baguettes chaque jour… « Ça coûte 2 centimes de plus par sachet. C'est notre choix. L'idée, c'est vraiment de rendre service à nos clients », commente Teddy Rousselot, qui n'a pas répercuté cette hausse sur le prix de ses baguettes.

Avon, mercredi 18 novembre. Client de la boulangerie Saint-Fiacre, Jean-Claude est ravi de cette initiative qui lui offre une attestation de déplacement en même temps que le pain acheté. LP/Sophie Bordier
Avon, mercredi 18 novembre. Client de la boulangerie Saint-Fiacre, Jean-Claude est ravi de cette initiative qui lui offre une attestation de déplacement en même temps que le pain acheté. LP/Sophie Bordier  

Les clients de la boulangerie Saint-Fiacre sont ravis. « C'est une bonne initiative pour les personnes sans imprimante ou application sur leur téléphone. Chez nous, c'est ma compagne qui l'utilise », commente Jean-Claude. « Je m'en sers quand je viens ici ou quand je fais d'autres déplacements », salue Héry pour lequel « les contrôles sont avant tout au faciès ».

La formule fait mouche. « J'ai été contacté par plusieurs boulangers qui veulent faire pareil, notamment un installé en Vendée ! Je suis content que d'autres partagent cela », sourit le jeune boulanger.

Avon, mercredi 18 novembre. Teddy Rousselot a commandé 20 000 sachets imprimés avec la fameuse attestation de déplacement. LP/Sophie Bordier
Avon, mercredi 18 novembre. Teddy Rousselot a commandé 20 000 sachets imprimés avec la fameuse attestation de déplacement. LP/Sophie Bordier  

Attentif à la santé de ses clients qui ne doivent pas être plus de deux dans sa boutique, il a également élargi ses horaires pour éviter une file d'attente à l'extérieur. Il ouvre à 6 h 45 au lieu de 7 h 30 et ferme à 19 h 45, voire 20 heures, au lieu de 19 h 30. Ça ne mange pas de pain.