Après Nemours, de nouvelles casernes en vue pour les pompiers de Seine-et-Marne

Dans un an, les pompiers de Nemours quitteront les locaux vétustes qu’ils occupent depuis quarante-cinq ans. Plusieurs autres casernes sont en projet dans le reste du département.

 Nemours, ce samedi. Les pompiers professionnels et volontaires de Nemours ont assisté à la cérémonie de pose de la première pierre de leur future caserne. Les travaux ont commencé il y a plusieurs semaines.
Nemours, ce samedi. Les pompiers professionnels et volontaires de Nemours ont assisté à la cérémonie de pose de la première pierre de leur future caserne. Les travaux ont commencé il y a plusieurs semaines. LP/Faustine Léo

Dix ans que les pompiers de Nemours attendent la perspective d'un déménagement prochain. D'ici un an, ils prendront possession d'une nouvelle caserne, rue Etienne-Dailly, en lieu et place du collège Arthur-Rimbaud, désormais détruit, à quelques centaines de mètres de celle vétuste qu'ils occupent depuis quarante-cinq ans. Il leur aura fallu beaucoup de patience puisque la mise en œuvre des travaux a été retardée par la relance du choix de l'architecte une seconde fois.

LIRE AUSSI > La santé des pompiers de Seine-et-Marne suivie de près grâce à un logiciel

Les pompiers seront toujours situés de manière à intervenir rapidement dans les quinze communes et auprès des 28 000 habitants qui pourraient leur demander une assistance.

En 2019, les 35 professionnels et les 60 volontaires ont « décalé » à 3 538 reprises, « dans un secteur qui comporte de nombreuses particularités comme les massifs forestiers, le Loing, le centre historique de Nemours ou encore les usines Keraglass et Saint-Gobain », souligne Isoline Millot, la présidente du Service départemental d'incendie et de secours de Seine-et-Marne (Sdis 77).

Du nouveau à Torcy, Donnemarie-Dontilly, Lagny et Montereau

Ce samedi, l'état-major du Sdis 77 et les élus du secteur ont posé symboliquement la première pierre de ce bâtiment qui permettra enfin d'accueillir tous les véhicules dans les remises. Cinq millions d'euros sont investis dans ce projet par le conseil départemental, qui finance le Sdis 77 à hauteur de 112 millions d'euros cette année.

« Pour le moment, nous sommes obligés, faute de place, de laisser nos engins dehors, regrette Jérôme Killherr, le chef de la caserne de Nemours. Nous disposerons enfin de bonnes conditions pour les nettoyer. Nous aurons aussi des vestiaires plus grands et adaptés ». Comme un premier vestiaire pour les pompiers qui reviennent d'un incendie, dans lequel ils laisseront leurs tenues, ce qui permettra de ne pas propager les particules fines nées des flammes.

À Torcy aussi, les pompiers vont être hébergés dans de meilleures conditions. Le Sdis 77 rédige en ce moment le dossier de consultation des entreprises avec le maître d'œuvre, pour lancer les appels d'offres en fin d'année et commencer la construction au premier semestre de l'an prochain.

À Donnemarie-Dontilly, les travaux devraient commencer dans un an et demi. À Lagny-sur-Marne, le choix de l'architecte se déroulera au mois de novembre. À Montereau-Fault-Yonne, les études foncières sont en cours avec la ville dans la perspective de la construction d'une nouvelle caserne.