Conseil départemental du 77. Standard and Poor’s maintient sa note A +

 Melun. La gouvernance et la gestion financière de Jean-Jacques Barbaux (LR), le président du conseil départemental (à droite) et de son premier vice-président chargé des Finances, Jean-François Parigi (LR), est récompensée par Standard and Poor’s.
Melun. La gouvernance et la gestion financière de Jean-Jacques Barbaux (LR), le président du conseil départemental (à droite) et de son premier vice-président chargé des Finances, Jean-François Parigi (LR), est récompensée par Standard and Poor’s.  LP/Marion Kremp

Ils ont donné des sueurs froides à Jean-Jacques Barbaux (LR) et sa direction des finances. Les services de l'agence de notation Standard and Poor's, après avoir mis le nez dans tous les dossiers du conseil départemental, ont rendu leur verdict : ils confirment le A + accordé l'an dernier après avoir dégradé leur note il y a deux ans. Cette note sert essentiellement à se situer sur les marchés financiers pour emprunter à des taux d'intérêt les plus faibles possibles.

Tout en soulignant la faible marge de manœuvre du département causée par l'importance des dépenses sociales, Standard and Poor's pense pouvoir relever cette note d'ici deux ans « si le département est en mesure d'améliorer encore plus fortement ses performances budgétaires ». Elle pense également que « si nécessaire », il sera possible « de réduire les dépenses d'investissement », fixées cette année à 174 M€ dans un budget de 1,3 Md €.

L'agence de notation, qui apprécie la contention de l'endettement par les équipes de Jean-Jacques Barbaux estime que la Seine-et-Marne sera en mesure de compenser la baisse des dotations de l'Etat de 24 M€ « grâce à une gouvernance et une gestion financière fortes ».

Standard and Poor's évalue par ailleurs le PIB par habitant à 31 500 € en 2015 et souligne le dynamisme des secteurs tertiaires et industriels.