À Meaux, les futurs plombiers du numérique sont prêts à l’emploi en trois mois

La première promotion du Hub numérique, qui forme au métier d’installateur de fibre optique, a fait sa rentrée cette semaine. SFR et ERT ont déjà prévu d’embaucher certains stagiaires.

 Meaux, ce mardi.Jason (à gauche) et Gabriel font partie des premiers stagiaires du Hub numérique. Ils ont effectué leur rentrée ce lundi dans les anciens locaux de l’Afpa, à Beauval.
Meaux, ce mardi.Jason (à gauche) et Gabriel font partie des premiers stagiaires du Hub numérique. Ils ont effectué leur rentrée ce lundi dans les anciens locaux de l’Afpa, à Beauval. LP/Alexandre Arlot

Après les métiers de l'aéronautique et de l'aéroportuaire, le Pays de Meaux vise les emplois liés au numérique. La première promotion du Hub numérique est un nouveau signal de cet objectif. Ce lundi, douze stagiaires de moins de 26 ans ont fait leur rentrée dans ce pôle de formation installé dans les anciens locaux de l'Afpa, dans le quartier Beauval.

Ce module initial a vocation à former des câbleurs et raccordeurs de fibre optique. Désormais incontournables, ces professionnels sont surnommés les « plombiers du numérique ». La formation qui s'ouvre à Meaux dure trois mois et comprend deux stages en entreprise de quinze jours chacun. Une attestation de compétences acquises la sanctionnera.

LIRE AUSSI > Seine-et-Marne : les métiers de la fibre optique recrutent beaucoup et tout de suite

« Les techniciens qui en sortent sont employables tout de suite, assure Laurent Marcilloux, directeur de la Maison de l'emploi et de la formation du Nord-Est 77. SFR nous garantit déjà d'embaucher la moitié de la promotion en CDI. »

Pôle emploi rémunère les stagiaires durant la formation

Le Hub numérique est le fruit d'un partenariat entre cette structure qui a succédé à la mission locale, l'École de la deuxième chance de Seine-et-Marne (E2C 77) et le dispositif national du Hub de la réussite. La première identifie et oriente les profils, les deux autres organisent et dispensent la formation.

SFR participe à son financement au côté du spécialiste de la fibre optique ERT Technologies, lequel prévoit aussi de recruter certains stagiaires. « Pôle emploi rémunère les jeunes pendant leur parcours de trois mois, souligne Frédérique Delbove, directrice adjointe de l'E2C 77. Ils bénéficient aussi de la gratuité des transports, de façon à développer leur mobilité. »

Sur les 12 stagiaires validés par un jury de spécialistes au terme d'une période de test et de préparation de quinze jours, seuls deux possèdent le permis de conduire. Tous partagent la motivation de se former à un métier d'avenir qui embauche, et vite.

«Les entreprises ont besoin de nous»

« Savoir que les plus sérieux seront embauchés directement pas SFR, ça nous pousse », glisse Jason. Ce Meldois de 22 ans avait été contraint d'abandonner ses études d'électricien à cause d'un problème de dos aujourd'hui résolu. « J'aime tout ce qui est réseaux, Internet, ajoute-t-il. C'est le futur, donc pourquoi pas me pencher là-dessus. »

Gabriel abonde. Ce disc-jockey amateur est arrivé d'Afrique il y a deux ans. « Je voulais m'inscrire au lycée, raconte-t-il, mais vu mon niveau, je devais retourner en quatrième alors que j'étais en première au Cameroun. »

Gabriel, 20 ans, se décrit comme quelqu'un de « très manuel ». Et se projette déjà dans son futur métier de câbleur raccordeur. « Avec le confinement, on a tous vu l'utilité d'Internet et de la fibre optique, note-t-il. Tout le monde avait besoin de son téléphone ou de son ordinateur. Les entreprises ont besoin de nous, et il y a un gros marché dans toute la France. »

Habileté rime avec mobilité

D'ici là, les 12 stagiaires devront acquérir ce que Muriel Lucas appelle la « mémoire de la main ». « La formation s'appuie sur l'apprentissage des gestes techniques, détaille la référente de la formation des plombiers du numérique à l'E2C 77. Ce n'est la même chose de faire de la soudure en intérieur qu'en extérieur. Les jeunes devront savoir travailleur l'hiver ou sous la pluie. Il faut que le geste devienne fluide. »

Habiles, les futurs techniciens devront aussi être mobiles. « Il faut pouvoir passer de région en région une fois qu'un chantier s'achève », souligne Muriel Lucas. Jason s'en félicite d'avance. « Se déplacer, découvrir d'autres endroits et de nouvelles personnes, c'est bien, estime le jeune homme. On n'a pas l'occasion de le faire ici… »

Meaux, février 2019.Une cinquantaine de demandeurs d'emploi avaient participé à une action de découverte des métiers de la fibre optique, organisée par Pôle emploi et le Campus du numérique à Montereau-Fault-Yonne. LP/Alexandre Arlot
Meaux, février 2019.Une cinquantaine de demandeurs d'emploi avaient participé à une action de découverte des métiers de la fibre optique, organisée par Pôle emploi et le Campus du numérique à Montereau-Fault-Yonne. LP/Alexandre Arlot  

À Meaux, le Hub numérique vient concrétiser une démarche entreprise ces derniers mois. En février 2019, Pôle emploi Seine-et-Marne organisait une action de découverte des métiers de la fibre optique à la Maison de l'économie et de l'emploi. Une cinquantaine de demandeurs d'emploi avaient fait le déplacement.

Objectif : «démocratiser les métiers du numérique»

« La volonté politique et l'idée (NDLR : du Hub numérique) étaient déjà là, et cette journée a permis de confirmer qu'il y avait une demande et un intérêt pour ces métiers, indique Laurent Marcilloux de la mission locale. Seulement, il fallait aller à Chelles à l'époque pour suivre une formation. Pour ceux qui rencontrent des freins à la mobilité, ce n'est pas possible. »

Le Hub numérique accueillera une cinquantaine de stagiaires cette année, et le double l'an prochain. Laurent Marcilloux espère « démocratiser les métiers du numérique, même celui de développeur, en montrant qu'ils sont accessibles à tous. » En d'autres termes, briser un plafond de verre, celui d'un secteur qui ne recruterait que des geeks au QI de surdoué.

Dans les prochaines semaines, l'E2C 77 dispensera une seconde session de formation des plombiers du numérique et une autre pour obtenir le diplôme d'accès aux études universitaires, soit l'équivalent du Bac.

Plus d'informations sur les prochaines sessions de formation du Hub numérique auprès de la mission locale (au 01.60.24.77.99. ou sur le site https://mdene77.org) ou de l'École de le deuxième chance (à l'adresse [email protected] ou sur le site https://e2c77.org)