L'Otan va installer à Toulouse un centre dédié à l'espace

Un an après l’annonce de la création dans la ville rose du Commandement militaire de l’espace (CDE), l’Alliance atlantique va y installer son centre d’excellence.

 Le Commandement militaire de l’espace doit accueillir le centre d'excellence espace dès l'été 2021.
Le Commandement militaire de l’espace doit accueillir le centre d'excellence espace dès l'été 2021.  AFP/CNES

Elle a choisi la France. L'Otan va installer à Toulouse un centre de formation et d'expérimentations dédié à l'espace, ont indiqué vendredi le ministère des armées et le CNES. Une décision saluée par la ministre des Armées, Florence Parly « qui illustre la reconnaissance de l'expertise française en matière spatiale et qui consacre la vocation spatiale de Toulouse », selon un communiqué de presse.

Le ministère des Armées, souligne que le Centre d'excellence OTAN pour l'espace « sera situé au cœur du plus grand écosystème spatial en Europe » et « bénéficiera d'une expertise unique, à la fois privée et publique, militaire et civile, industrielle et académique ».

Il y a un an, Emmanuel Macron avait annoncé la création du Commandement militaire de l'espace (CDE), qui doit accueillir quelque 400 personnes d'ici 2025 dans un bâtiment dédié, au sein du Centre national d'études spatiales (CNES) de Toulouse.

Former et contribuer à l'élaboration des doctrines

Le CDE doit accueillir le centre d'excellence espace dès l'été 2021 qui emploiera « 42 personnes dont 17 étrangers ». Le CNES précise que les centres d'excellence de l'Otan sont des « organismes militaires internationaux qui servent à former des responsables et des spécialistes de pays membres ou de pays partenaires » et « font profiter l'Alliance d'une expertise et d'une expérience reconnues ».

« Ils contribuent à l'élaboration des doctrines, évaluent les enseignements tirés des opérations, améliorent l'interopérabilité et les capacités et testent et valident les concepts par l'expérimentation », souligne le CNES.

« En 2019, les alliés ont adopté une politique spatiale de l'OTAN et reconnu l'espace comme milieu d'opérations », souligne le communiqué du ministère des Armées. La France a adopté la Loi de programmation militaire française (PME) 2019-2025 qui prévoit un budget de 3,6 milliards d'euros pour le spatial de défense.