Un couvre-feu assoupli pour la Culture ? Castex ferme la porte

Alors que la ministre de la Culture a appelé dans nos colonnes à légèrement assouplir la règle d’heure d’entrée en vigueur du couvre-feu pour préserver théâtres et cinémas, Jean Castex a martelé ce vendredi que les règles étaient «les mêmes pour tout le monde ».

Jean Castex a sifflé la fin de la partie. Alors que Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, avait publiquement demandé jeudi dans une interview au Parisien un assouplissement du couvre-feu pour le secteur culturel, le Premier ministre a refusé toute dérogation, lors d'une prise de parole à la mi-journée.

« Il faut que les règles soient les mêmes pour tout le monde », a dit le locataire de Matignon, reprenant l'argument avancé ce matin sur France Info par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, sur RMC et BFMTV : « Ce qui fait la force d'une règle, c'est sa clarté et sa simplicité […] Si vous commencez à multiplier les exemptions, à dire pour tel secteur d'activité, ça ne sera pas 21H00, ça sera 22H00, pour les autres ça sera 22H30, pour les autres ça sera 23H00, on ne va pas s'en sortir ».

Pour rappel, un couvre-feu, instauré de 21 heures à 6 heures en Ile-de-France et dans huit métropoles fortement touchées par le Covid-19, entre en vigueur ce vendredi soir minuit.

Jeudi soir, Roselyne Bachelot a demandé dans nos colonnes un décalage de l'entrée en vigueur du couvre-feu pour les personnes allant au cinéma ou au spectacle : elle aimerait qu'à 21 heures on soit non pas obligé d'être rentrés chez soi, mais obligés de quitter le cinéma ou la salle de spectacle qu'on fréquentait. « Cela me paraît plaidable […] Les gens mettent 30 minutes ou même une heure pour rentrer, le temps qu'il faut, c'est leur billet qui servirait de justificatif », avait suggéré la ministre, se positionnant comme « médiatrice » entre le monde de la culture et le gouvernement… dont elle fait partie.

Jean Castex a néanmoins affirmé que tout serait fait pour soutenir le secteur culturel, extrêmement affaibli par la pandémie.

Ce vendredi également, une autre ministre, celle déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, a exclu sur France Info une dérogation au couvre-feu pour les sportifs amateurs.