Présidentielle de 2022 : pour Anne Hidalgo, en dehors de Paris, le défi de la notoriété

A Vaulx-en-Velin (Rhône) ou à Meximieux (Ain), tous les habitants ne connaissent pas la maire de Paris. Si Anne Hidalgo veut envisage la course à l’Elysée, elle va devoir se faire connaître par-delà la capitale.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Anne Hidalgo a pour elle sa réélection à la mairie de Paris l’an dernier.
Anne Hidalgo a pour elle sa réélection à la mairie de Paris l’an dernier.  LP/Arnaud Journois

Anne Hidalgo? A Vaulx-en-Velin, commune de 47 000 habitants, bastion de gauche de la banlieue lyonnaise, ce nom ne parle pas à tout le monde. « Ça me dit quelque chose… je connais ce nom, mais je ne vois pas vraiment qui c'est », hésite Bernadette, mère de famille de 48 ans. Devant le bureau de tabac, Mourad, 21 ans, n'a pas plus d'idée sur la question. « Je ne connais pas, s'excuse-t-il, mais c'est normal, je ne regarde pas la télé, je suis tout le temps sur la PlayStation. »

Son camarade Ali le footballeur, 22 ans, s'indigne : « Mais si, c'est la maire de Paris ! On la voit souvent à la télé, c'est une brune. » Pour autant, Ali est catégorique. « Elle n'a pas assez d'expérience pour gérer la France, parce que ça, c'est vraiment compliqué, et de toute façon, les gens ne vont pas voter pour elle parce qu'ils ne la connaissent pas ! »

Mehdi, 37 ans, magasinier cariste, se mêle à la conversation. Lui serait prêt à lui faire confiance. « Anne Hidalgo, on la connaît, c'est la maire de Lille… ou plutôt celle de Paris, se reprend-il, elle se débrouille pas mal, elle a fait avancer de bons projets, la preuve, c'est que les Parisiens l'ont réélue. » « Et quand on peut gérer Paris, on peut gérer la France », considère-il.

A Vaulx-en-Velin, Jérôme (à g.) et Mehdi (à dr.) pensent qu’Anne Hidalgo ferait une bonne présidente : «Quand on peut gérer Paris, on peut gérer la France.»/LP/Catherine Lagrange
A Vaulx-en-Velin, Jérôme (à g.) et Mehdi (à dr.) pensent qu’Anne Hidalgo ferait une bonne présidente : «Quand on peut gérer Paris, on peut gérer la France.»/LP/Catherine Lagrange  

Son ami Jérôme partage son point de vue. Anne Hidalgo ferait une bonne candidate à la présidentielle. « Je la trouve sympathique, elle passe bien à la télé, elle pourrait battre Marine Le Pen », espère cet employé d'une société de nettoyage. Et puis, Anne Hidalgo plaît aussi à Jérôme parce qu'elle est une femme. « Une femme présidente de la France, ça ne peut faire que du bien ! »

«Elle est dans la politique non ?»

Pour Bastien, le buraliste de Vaulx-en-Velin, être une femme serait au contraire… son principal handicap. « A Paris, elle a fait les berges de Seine, les pistes cyclables, elle emmerde les chauffeurs de taxi, ça c'est une chose, mais être président de la France, c'est autre chose, pour la politique internationale, un homme c'est mieux. »

A une trentaine de kilomètres de là, à Meximieux, commune de 8 000 habitants du département de l'Ain, l'ambiance est bien différente, mais les commentaires varient peu. Anaïs sort de la boulangerie. « Anne Hidalgo? Je ne vois pas vraiment, elle est dans la politique non? » avance la jeune femme sans pouvoir en dire plus. Pas plus d'idée chez Victor, 20 ans, étudiant en comptabilité : « C'est une ministre? » Jacques, agent immobilier, est en revanche emballé par l'idée d'une candidature de la maire de Paris : « C'est une femme dynamique, elle a fait beaucoup de choses à Paris, et elle a des idées écolos, elle a raison, en ce moment, c'est dans l'air du temps. »