Info Le ParisienPolitique

Covid-19 : un élu LR positif, Eric Woerth «furax», le groupe à l’Assemblée inquiet

Un député Les Républicains a été dépisté positif au Covid-19, mardi. Au moins quatre élus sont cas contact, dont Eric Woerth, et vont devoir se mettre à l’isolement préventif.

 Eric Woerth, député (LR) de l’Oise et président de la Commission des finances à l’Assemblée, va devoir se mettre à l’isolement préventif…
Eric Woerth, député (LR) de l’Oise et président de la Commission des finances à l’Assemblée, va devoir se mettre à l’isolement préventif… AFP/Bertrand Guay

La peur du bis repetita. Le groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale avait été le premier touché par la première vague de Covid-19, au printemps dernier. Et voilà que l'angoisse saisit à nouveau la droite française, sous les dorures du Palais Bourbon : alors que l'épidémie repart, notamment dans la capitale, c'est un nouvel élu du groupe qui a été dépisté positif.

Sauf que ce député l'a appris mardi, après avoir arpenté les couloirs de l'Assemblée et été en contact avec plusieurs de ses collègues, notamment à table, alors que les convives tombent le masque. Selon nos informations, pas moins de quatre députés sont identifiés comme « cas contact » ; ce qui ne signifie en rien qu'ils sont contaminés mais tous vont devoir se mettre à l'isolement.

«La situation nous inquiète un peu»

L'un d'entre eux, Eric Woerth, député (LR) de l'Oise et président de la Commission des finances à l'Assemblée, est particulièrement « furax », selon plusieurs sources. Car ce spécialiste des finances publiques va devoir se mettre à l'isolement préventif… en plein examen du budget au Parlement. De quoi le faire rager alors que le budget nécessite un important travail en amont, dont il a fait sa marotte. Il va continuer de suivre les travaux à distance.

« La situation nous inquiète un peu, d'autant que les députés vont retourner en circonscription… » reconnaît une petite main au groupe. Hasard complet, c'est ce même mardi que Jean-Luc Reitzer, tout premier député contaminé par le Covid-19, a fait son retour à l'Assemblée. L'élu LR du Haut-Rhin, avait passé quatre semaines dans le coma et deux mois et demi à l'hôpital, a tenu a rendre un vibrant hommage aux soignants et incité le Premier ministre à « tirer les leçons de cette épreuve collective » de la pandémie et à ne plus fermer de lits dans les hôpitaux de proximité.