Covid-19 : des députés appellent les Français à se faire vacciner contre la grippe, un «acte citoyen»

Ces 75 élus de la majorité souhaitent éviter de voir cette maladie s’ajouter au coronavirus, dans une dangereuse « cohabitation épidémique ».

 « Cette cohabitation épidémique pourrait s’avérer délétère en entraînant des retards de diagnostics […] et en engendrant un afflux massif de malades dans les hôpitaux », selon les signataires (illustration).
« Cette cohabitation épidémique pourrait s’avérer délétère en entraînant des retards de diagnostics […] et en engendrant un afflux massif de malades dans les hôpitaux », selon les signataires (illustration). AFP/Martin BUREAU

Ils le qualifient d'« acte citoyen ». Soixante-quinze députés de la majorité lancent un appel à se faire vacciner « massivement » contre la grippe, pour éviter de voir cette maladie s'ajouter à la pandémie de Covid-19 dans une « cohabitation épidémique ».

Une tribune de Julien Borowczyk (élu LREM de la Loire), lui-même médecin, co-signée par 74 autres députés de la majorité, publiée chez nos confrères du Journal du Dimanche, souligne qu'à « l'approche de l'hiver, le risque est grand de voir s'entrechoquer le Covid-19 avec la grippe, elle-même responsable de 10 000 morts environ chaque année ».

« Cette cohabitation épidémique pourrait s'avérer délétère en entraînant des retards de diagnostics, en provoquant des complications chez les plus fragiles d'entre nous et en engendrant un afflux massif de malades dans les hôpitaux », ajoutent les signataires, qui assurent qu'ils se feront tous eux-mêmes vacciner.

Une prise en charge pour tous par les mutuelles

« Se vacciner contre la grippe deviendra dès cet automne un enjeu de santé publique et surtout un acte citoyen », poursuivent ces députés. La tribune demande également que le vaccin antigrippal, remboursé pour les personnes à risques et celles de plus de 65 ans, soit cette année pris en charge pour tous par les mutuelles.

« Nous attendons toutes et tous avec impatience le vaccin contre le coronavirus. Profitons d'ores et déjà des vaccins existants car ils sont nos meilleurs alliés dans cette lutte contre les virus », conclut le texte de ces députés, signé notamment par l'ex-ministre de la Transition écologique et ancien président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, le professeur de médecine Jean-Louis Touraine ou la députée des Yvelines Aurore Bergé.