Info Le ParisienPolitique

Attentat de Nice : Darmanin se rendra en Tunisie en «fin de semaine»

Le ministre de l’Intérieur va rencontrer son homologue, notamment pour faciliter l’éloignement du territoire de fichés S d’origine tunisienne.

 Gérald Darmanin ira en Tunisie un peu plus d’une semaine après l’attentat perpétré à Nice.
Gérald Darmanin ira en Tunisie un peu plus d’une semaine après l’attentat perpétré à Nice. REUTERS/Charles Platiau

Selon nos informations, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin se rendra en Tunisie « en fin de semaine ». Il y rencontrera son homologue, le ministre de l'Intérieur tunisien, un peu plus d'une semaine après l'attentat à l'arme blanche dans une église de Nice, perpétré par un ressortissant tunisien arrivé illégalement en France, via l'île italienne de Lampedusa.

Cette décision a été prise à l'issue d'un échange téléphonique, samedi, entre Emmanuel Macron et le président de la Tunisie, Kaïs Saïed. Ce dernier a transmis un message de « solidarité » à l'égard des familles de victime. Et il s'est engagé auprès de la France à faciliter l'octroi de laissez-passer consulaires. Ces documents sont indispensables aux éloignements forcés, mais les pays d'origine rechignent très souvent à les accorder. Gérald Darmanin sera donc chargé de mettre en place un processus plus fluide.

Pour le gouvernement français, il s'agit de pouvoir procéder à l'éloignement du territoire français de plusieurs fichés S d'origine tunisienne, séjournant illégalement en France. Le 13 octobre, le locataire de la place Beauvau s'était engagé à accélérer les reconduites à la frontière : « Il reste […] 231 personnes aujourd'hui qu'il nous faut expulser, qui sont en situation irrégulière et suivies pour soupçon de radicalisation », avait-il déclaré devant la presse.