Roué de coups et dépouillé par de faux policiers au bois de Boulogne

Un homme a été agressé vendredi soir à Paris par quatre hommes qui lui ont volé deux ordinateurs, contenant trois millions de données bancaires, sa montre et ses papiers d’identité.

 Les malfaiteurs étaient équipés de brassards « Police ». (Illustration)
Les malfaiteurs étaient équipés de brassards « Police ». (Illustration) DR

Ils chassent en groupes et sont très violents. Cette équipe de faux policiers n'a pas hésité à rouer de coups un automobiliste, vendredi soir au bois de Boulogne à Paris (XVIe) avant de lui voler tous ses objets de valeur.

Vers 19h40 avenue de l'Hippodrome, un couple se trouve à bord d'une voiture garée au bord de la route. Quatre hommes surgissent de nulle part, portant des brassards «Police». Ils sont armés de matraques télescopiques et d'aérosols de gaz lacrymogène. Les malfaiteurs encagoulés empoignent les victimes et les sortent de force du véhicule.

L'homme tente de résister et encaisse une série de coups de matraque sur tout le corps. Les imposteurs s'emparent de sa montre de marque Tag Heuer. Les malfrats font également main basse sur deux ordinateurs portables, contenant trois millions de données bancaires. Les voleurs ont aussi dérobé les téléphones des victimes et leurs pièces d'identité. Le quatuor a rapidement pris la fuite dans une direction et par un moyen inconnu.

Transporté à l'hôpital avec une suspicion de jambe brisée

Le couple parvient à donner l'alerte et les forces de l'ordre et les pompiers arrivent rapidement. « L'homme souffre d'hématomes sur l'ensemble du corps et les secouristes suspectent la présence d'une fracture de la jambe gauche, précise une source proche de l'affaire. Il a été transporté à l'hôpital Georges-Pompidou. La femme qui l'accompagnait n'a pas été violentée. Mais elle est en état de choc. Elle a été aussi emmenée à l'hôpital.

Les enquêteurs du commissariat du XVIe arrondissement sont chargés de mener la suite des investigations sur cette affaire. Ils attendent pour l'heure que les victimes viennent déposer plaintes. Les agressions aux faux policiers sont un moyen classique de surprendre les victimes. Ce couple était-il ciblé pour s'emparer des données sensibles qui se trouvaient dans les ordinateurs? « La question peut se poser, remarque un fonctionnaire. Mais la plupart du temps ces malfrats cherchent l'argent facile et vont revendre l'ordinateur pour quelques centaines d'euros sans s'inquiéter de son contenu. Plus classiquement les malfaiteurs lui ont aussi pris sa montre. »

Le vol de montres avec violence inquiète la police

Les vols de montre de luxe sont un problème endémique dans la capitale où les agressions se multiplient impliquant des bandes très violentes. Dernier exemple en date, vendredi soir trois jeunes gens, âgés de 19 à 25 ans, ont été écroués par le tribunal dans l'attente de leur procès, après avoir tenté deux jours plus tôt de voler une Rolex dans le XXe arrondissement.