Roland-Garros se met à la mode « automne »

Le tournoi de Roland-Garros, reporté, débute ce lundi. Pour la première fois, il se déroule en automne et non au printemps. Les collections vendues au public ont donc été revues.

 Cette année, dans les tribunes, on pourra s’habiller plus chaud… et ne pas oublier le masque.
Cette année, dans les tribunes, on pourra s’habiller plus chaud… et ne pas oublier le masque. LP/Eric Le Mitouard.

Roland-Garros, qui se déroule traditionnellement au printemps, est reporté cette année à l'automne, du 21 septembre au 11 octobre. De quoi transformer la mode vestimentaire des spectateurs installés dans les gradins du Grand Chelem parisien.

Le masque Lacoste fait son entrée

Ici, tout est chamboulé. Seuls 11 500 personnes pourront assister aux matchs. Et l'objet phare pourrait bien être le masque. « Il équipera les personnes accréditées sur place. Mais nous prévoyons d'en vendre 15 000 pour ceux qui veulent un souvenir ou ceux qui ont oublié le leur », précise encore Michael Royer, directeur de la griffe Roland-Garros. Il faudra débourser 15 € pour ces tissus trois couches de maille piquée « très Roland, très élégant », ajoute-t-il.

Le masque vendu 15 €. LP/Eric Le Mitouard.
Le masque vendu 15 €. LP/Eric Le Mitouard.  

« Nous savions, dès le printemps, que le tournoi devait être reporté. Nous avons donc pu nous adapter et renforcer le volume des produits plus chauds », note celui qui est aussi le responsable du développement des produits.

Le nouveau sweat à 70 € est décliné pour toute la famille. « Beau joueur » en bleu, « Belle joueuse » en blanc, terre ou blanc cassé. Les enfants auront le leur, tout comme les bébés en body gris ou rose à 18 €. « Ici, nous jouons non seulement sur l'élégance, mais aussi l'humour », précise Valérie Cattini, responsable de collection.

L'occasion de montrer aussi la collection automne-hiver avec ces jolis blousons pour hommes ou femmes bleu marine, avec un léger liseré couleur terre battue et des poches piquées blanc, doublés à l'intérieur (95 €). Certains préféreront la confortable veste matelassée (85 €) qui donnera chaud quand la nuit tombera sur les 12 courts éclairés.

Un sweat à capuche pour les ramasseurs de balles

« Normalement, en septembre et octobre, il peut faire assez bon », décrit un responsable du tournoi les yeux rivés sur les statistiques. Une bonne chose pour les ramasseurs de balles qui seront, pour la première fois, habillés par Lacoste, avec polo (100 €) et short (75 €). Une tenue disponible aussi pour les visiteurs. Tous pourront se protéger des températures attendues en baisse à partir de la fin de semaine sous un sweat à capuche de la même marque.

Enfin, c'est devenu une habitude d'achats pour les fans de Roland-Garros, il y a le tee-shirt affiche de l'année à 29 €, dessiné cette année par Pierre Seinturier, ou le porte-clés avec le même logo, à 10 €. « Pour chaque objet qui sera vendu, nous reverserons 5 € à l'AP-HP », note Michael Royer.

Six pop-up stores à Paris

La mode du tournoi « très élégance à la française », fait rentrer 16 millions d'euros de chiffres d'affaires dans le cadre du tournoi qui représente globalement 280 millions d'euros.

« En plus de nos boutiques sur place et du nouvel espace de 600 m2 sur le jardin des Mousquetaires, nous ouvrons 6 pop-up stores à Paris », indique l'équipe commerciale.

L'espace de Disney village a ouvert le 26 août, deux autres seront situés en bas et en haut des Champs-Elysées. Deux autres encore au Trocadéro et à Opéra, et un dernier aux Galeries Lafayette Haussmann.

Le site Internet montre, toute l'année, les 500 références avec la seule signature Roland-Garros ou doublées des marques Lacoste, Wilson (qui fournira les balles du tournoi) et Desley. De quoi trouver de super sacs à dos Wilson à 80 € ou la valise cabine Desley à 319 €.

La serviette des joueurs, un grand succès

Mais c'est bien encore la serviette des joueurs, couleur terre battue avec la tour Eiffel au centre, qui est le must incontournable. « Les joueurs l'utilisent à chaque changement de service, souligne Michael Royer. Cela représente 15 % de notre chiffre d'affaires ».

L'année dernière, avec un public au complet, pas moins de 9 000 serviettes avaient été vendues dans le calendrier de mai à juin dans les 12 boutiques du tournoi. Cette année, il faudra malheureusement revoir les chiffres.