Tour Montparnasse : une nacelle malmenée par le vent, le quartier bouclé

Les pompiers se trouvent ce mercredi en intervention sur le toit, au 58e étage de la tour parisienne, pour sécuriser une nacelle de nettoyeur de vitres.

 Les pompiers du GRIMP en intervention sur le toit de la Tour Montparnasse.
Les pompiers du GRIMP en intervention sur le toit de la Tour Montparnasse. BSPP

Alerte à la Tour Montparnasse ! Non, ce n'est pas le titre d'un film. Ce mercredi matin, le quartier a été bouclé par la police, de la rue de l'Arrivée (XIVe) au boulevard Montparnasse en passant par le parvis de la gare et celui autour du centre commercial, côté rue de l'Arrivée.

Sécuriser le matériel

Au 58e étage de la tour, le plus haut gratte-ciel de Paris intra-muros, à 209 m au-dessus du sol, les spécialistes du GRIMP (groupe d'intervention en milieu périlleux) de la BSPP (Brigade de sapeurs-pompiers de Paris), sont à pied d'œuvre sur le toit. A midi, ce mercredi, l'opération était en voie d'achèvement.

Les pompiers du GRIMP en intervention sur le toit de la Tour Montparnasse, à 209 m au-dessus du sol. BSPP
Les pompiers du GRIMP en intervention sur le toit de la Tour Montparnasse, à 209 m au-dessus du sol. BSPP  

Les vents violents de ces derniers jours et de cette nuit ont malmené les nacelles utilisées pour nettoyer les vitres et les équipements arrimés sur le toit de la tour qui servent à faire descendre ces nacelles le long de la façade.

« La nacelle a bougé avec le vent et des plaques métalliques menaçaient de se désolidariser, explique-t-on à la BSPP. Il fallait surtout remettre le guide qui évite à la nacelle de se balancer ou d'être instable lorsqu'elle est mise en œuvre. »

Aucune perturbation pour les trains

Côté gare, l'intervention police et pompiers n'a pas perturbé le trafic des trains. « Nous avons cependant veillé à faciliter le flux des voyageurs, précise le porte-parole de la gare, afin qu'ils ne sortent pas tous place Raoul-Dautry dont le périmètre avait été réduit. Nous les avons dirigés vers les sorties latérales dont celle du boulevard de Vaugirard (XVe). »

Un élu s'agace de la situation : « Météo France avait annoncé ces vents violents. Les nacelles sont à demeure sur les toits de la Tour comme sur tous les IGH (immeubles à grande hauteur). Ils auraient dû s'inquiéter, prévoir, enlever les nacelles ou au moins les sécuriser ».