Paris : un tireur déguisé en femme fait feu en pleine rue

Un homme armé, portant une longue tunique et le visage dissimulé sous un hijab, a fait feu à plusieurs reprises sur un individu, vendredi soir, dans le XIIe arrondissement. De nombreux passants se trouvaient à proximité.

 PARIS. Un homme a tiré sur un autre devant des clients attablés, avant de prendre la fuite. Les policiers saisis de l’affaire enquêtent sur des faits similiares survenus lundi dernier.
PARIS. Un homme a tiré sur un autre devant des clients attablés, avant de prendre la fuite. Les policiers saisis de l’affaire enquêtent sur des faits similiares survenus lundi dernier.  L.P./OLIVIER BOITET

Moment de panique, ce vendredi soir, sur la place Lachambeaudie, derrière le parc de Bercy (XIIe). Peu avant 22 heures, un homme a traversé la place en courant, un revolver à la main. Il a soudain ouvert le feu et a tiré à plusieurs reprises -apparemment dans toutes les directions - avant de prendre la fuite.

L'un des projectiles a terminé dans le rideau de fer d'un bar-tabac qui venait de fermer. Plusieurs autres commerces de la place (dont une brasserie, un bar à chicha et une sandwicherie) étaient encore ouverts au moment des faits. Leurs clients en ont été quitte pour une belle frayeur. Mais la fusillade n'a heureusement fait aucun blessé.

« Tout le monde a couru.C'était la panique »

«Il y avait une dizaine de personnes en terrasse quand les détonations ont commencé. Au moins cinq ou six. Tout le monde a couru dans tous les sens. C'était la panique », commente la responsable du café le Dijon, traumatisée par l'événement. « On n'a pas dormi du reste de la nuit !»

Les témoins entendus par les policiers arrivés dans la foulée ont indiqué que le tireur, vêtu d'une longue tunique avait dissimulé son visage sous un hijab. Les premiers éléments de l'enquête, et notamment l'exploitation de la video surveillance du quartier, ont permis d'établir que l'homme n'avait pas fait feu au hasard.

Il visait un autre individu qu'il poursuivait et qui a réussi à lui échapper sans être atteint. La victime du tireur ne s'est pas manifestée, par la suite, auprès des policiers. Son agresseur, lui, aurait pris la fuite avec un complice qui l'attendait sur un scooter après l'échec de sa tentative de meurtre.

La thèse du règlement de compte privilégiée

Les constatations de l'Identité judiciaire qui se sont prolongées jusqu'à 2 heures du matin ce samedi sur la place Lachambaudie ont permis de retrouver trois douilles de calibre 9mm. Le deuxième disctrict de police judiciaire a été chargé de la suite de l'enquête.

Le même service travaille depuis quelques jours sur une affaire similaire survenue lundi dernier, en début de nuit, dans la rue du Faubourg du Temple (Xe/XIe). Deux hommes à scooter avaient fait feu à plusieurs reprises sur un troisième qui a été grièvement blessé. Dans les deux cas, la thèse du règlement de compte est privilégiée.