Paris : trois blessés après un accident dans un lycée du 19e arrondissement

La grille d’un escalier a cédé sous le poids d’un lycéen qui est tombé sur deux autres élèves. L’établissement avait pourtant fait l’objet d’une rénovation récente.

 Illustration. Les trois élèves du lycée du Bâtiment ont été pris en charge par les pompiers.
Illustration. Les trois élèves du lycée du Bâtiment ont été pris en charge par les pompiers.  LP/O.B.

Ce vendredi, en fin de matinée, une partie d'un escalier du lycée du Bâtiment, situé rue Clavel dans le XIXe arrondissement, a cédé sous le poids d'un élève. Le lycéen a chuté sur deux autres élèves qui se trouvaient à l'étage inférieur. Tous trois légèrement blessés, ils ont été pris en charge par les pompiers de Paris et conduits à l'hôpital. En fin de journée, l'état des trois blessés, âgés de 18 ans, n'inspirait plus d'inquiétude.

Selon les premières constatations, c'est une grille palière de l'escalier métallique qui a lâché. L'équipement était pourtant quasi-neuf. Le lycée professionnel du XIXe a, en effet, fait l'objet d'une rénovation lourde qui s'est étalée de 2011 à 2018. L'escalier en cause avait été livré à la toute fin du chantier, il y a deux ans.

Choc dans la communauté éducative

Si l'accident n'a heureusement pas eu de conséquences dramatiques, il a choqué toute la communauté scolaire de cet établissement de 320 élèves. D'autant plus que les enseignants du lycée technologique ont à plusieurs reprises dénoncé de nombreuses malfaçons dans la rénovation du lycée. Ils ont usé de leur droit de retrait après l'accident.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place dans l'établissement pour aider les élèves très choqués. A la région, gestionnaire du lycée, on confirmait vendredi soir que le chantier de rénovation du bâtiment avait été très « difficile » et s'était soldé par de nombreuses réserves sur plusieurs parties du bâtiment.

Le lycée pourrait ne pas rouvrir lundi

« Mais l'escalier métallique en cause, lui, n'a fait l'objet d'aucune réserve de la part du bureau d'étude technique », insiste t-on au conseil régional. Le gestionnaire du lycée public a demandé un passage de la commission de sécurité dans l'établissement. De son côté la police nationale a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l'accident.

L'escalier en cause a évidemment été condamné. Le reste du bâtiment serait cependant techniquement en état d'accueillir les élèves. Mais vendredi, la décision de rouvrir le lycée lundi matin n'avait pas encore été prise.