Paris : quand le site Web de Notre-Dame bat des records de vente de souvenirs

Dès le 15 avril au soir, au moment de l’incendie, le site de vente en ligne des souvenirs de la cathédrale a été pris d’assaut. Ça continue aujourd’hui.

 Les souvenirs sont en vente sur Internet.
Les souvenirs sont en vente sur Internet. LP/E.L.M.

Au soir du 15 avril, à 20 heures, alors que l'incendie ravageait le toit de la cathédrale, le site de vente en ligne des souvenirs de Notre-Dame battait des records. « Pendant les dix premiers jours, nous avions plus d'une quarantaine de ventes par jour », se souvient Paule de Laitre, responsable de la boutique de souvenirs de la cathédrale. Impossible, aujourd'hui, d'accéder à cet espace commercial au sein de la cathédrale. Il reste uniquement la vente sur Internet.

Etats-Unis, Japon, des clients du monde entier

« Tout notre stockage a été relégué au presbytère. C'est là que nous faisons les paquets cadeaux et que nous faisons les envois à travers le monde » souligne-t-elle. La France, naturellement, mais aussi tous les pays d'Europe, les Etats-Unis, le Japon ou l'Australie sont demandeurs. « 90 % de nos produits sont faits uniquement pour nous. Et ce sont des objets de qualité », assure-t-elle en montrant cette petite boîte en porcelaine représentant la cathédrale (150 €). « C'est peint à la main et cela a beaucoup de succès auprès des Américains », assure-t-elle. La vierge au pilier, en bois sculpté de 25 cm de haut, avec sa couronne dorée (90 €) est aussi un must. Tout comme la reproduction des vitraux, là encore un travail à la main. Il y a naturellement les chapelets de 5 € à 250 € en cristal, les croix ou les disques de la musique sacrée, du chœur de la cathédrale ou des orgues (22 €).

Bientôt un site international

« Vraiment, il y a de très jolies choses et il faut continuer à acheter pour nous aider », conclut-elle. Le site Internet a été relancé le 3 mars. Le 8 juin, il sera même en anglais et en espagnol.

https://www.shopnotredamedeparis.fr/