Paris : la Seine monte, les pénichards restent sereins

Le niveau de la Seine ne cesse d’augmenter ses derniers jours, plaçant Paris en vigilance jaune. Pour autant, les habitants des péniches ne sont pas inquiets.

 S’ils doivent parfois rejoindre leur péniche via une passerelle, les pénichards ne sont pas encore inquiets de la montée des eaux.
S’ils doivent parfois rejoindre leur péniche via une passerelle, les pénichards ne sont pas encore inquiets de la montée des eaux. LP/Lola Dhers

« Pour l'instant, rien d'original » affirme Gérard, 77 ans, habitant depuis 23 ans d'une péniche au bord du pont Bir-Hakeim (XVIe) à Paris. Ce premier lundi de février, le vieil homme qui patauge dans l'eau ne semble pas s'inquiéter de la montée du niveau du fleuve. Pourtant, depuis quelques jours, la Seine ne cesse de grimper, plaçant Paris en vigilance jaune. En cause, des précipitations qui devraient continuer jusqu'à la fin de la semaine, selon les prévisions météorologiques.

4,5 mètres attendus mercredi

Cette augmentation du niveau de l'eau a déjà mené la Ville à fermer des pans de rives de la Seine : le tronçon Henri IV-Tuileries rive droite, l'île au Cygne et la voie Georges-Pompidou entre Bir-Hakeim et Pont de Garigliano. Selon Vigicrues, le service d'information sur le risque de crues des principaux cours d'eau en France, le niveau de la Seine pourrait atteindre jusqu'à 4,45 mètres ce mardi autour de 17 heures et jusqu'à 4,50 mètres le mercredi.

La Seine commence à déborder sur les quais parisiens./LP/Lola Dhers
La Seine commence à déborder sur les quais parisiens./LP/Lola Dhers  

En 2018, lors de sa dernière crue, la Seine avait atteint jusqu'à 5,84 mètres le 29 janvier. Donc, pour l'instant, rien de quoi inquiéter Gérard qui a presque hâte d'utiliser sa barque pour rejoindre le rivage depuis sa péniche lorsque le fleuve aura davantage monté. « Ça m'amuse » assure-t-il en souriant. Rémi et Martin ne paraissent pas non plus trop s'alarmer. Le père et le fils, respectivement 65 et 25 ans, vivent dans une péniche depuis une quinzaine d'années. « Le seul risque, c'est qu'à la décrue le bateau passe sur le quai » explique tranquillement Martin. Mais encore une fois, le risque est mineur selon eux. Les conditions de ce mois de février n'ont rien d'exceptionnelles et ne les alarment pas vraiment.

Une crue « normale »

Pour autant, si Vigicrues considère sur son site qu'il s'agit d'une « crue normale » pour la saison, les précipitations prévues pour la semaine prochaine pourraient continuer à faire augmenter le niveau de la Seine. La Ville de Paris pourrait alors fermer d'autres tronçons de quais et contraindre ainsi les promeneurs ou cyclistes à prendre un peu de hauteur pour garder les pieds au sec lors de leurs déplacements.