Paris : la Seine atteint désormais les 4,35 m

Ce jeudi en fin de journée, la Seine était toujours très haute. La tendance n’est pas encore à la décrue bien au contraire.

 La Seine prend ses aises et déborde sur les quais suite aux fortes pluies des derniers jours.
La Seine prend ses aises et déborde sur les quais suite aux fortes pluies des derniers jours. LP/Arnaud Dumontier

Conséquence des fortes pluies de ces derniers jours, le niveau de la Seine a atteint 4,35 m ce jeudi après-midi au pont d'Austerlitz (XIIIe). Selon Vigicrues (vigicrues.gouv.fr), le fleuve pourrait monter à 4,43 m ce vendredi à 13 heures, ce qui reste tout de même inférieur au niveau de mardi après-midi (4,45 m).

Au-delà de la fermeture des berges de Seine complètement inondées rive droite et rive gauche dans le centre de Paris, Voies navigables de France a interrompu depuis mercredi 3 février, toute navigation entre le Pont de Grenelle (XVe) et le bassin de l'Arsenal (IVe).

La péniche Louise-Catherine menacée ?

« Cet arrêt de navigation réglementaire est pris pour des raisons de sécurité et notamment de limitation des hauteurs libres sous les ponts dans Paris », précise l'établissement public. Interrompue sur ce tronçon, « la navigation de transit reste maintenue sur le reste de la Seine, en amont et en aval de Paris, ce qui permet d'assurer la desserte des ports de Gennevilliers, Rouen et Le Havre », annonce Voies navigables de France.

Ce jeudi en fin de journée, la crue menaçait la péniche Louise-Catherine, rénovée par Le Corbusier et l'architecte japonais Kunio Maekawa et classée au patrimoine culturel. Amarrée près du viaduc d'Austerlitz (XIIIe), cette embarcation en béton armé qui a accueilli les sans-abri pendant 65 ans, avait déjà coulé après avoir heurté le quai lors de la grande crue de janvier 2018 lorsque la Seine avait atteint 5,88 m.

Toujours une tendance à la hausse

Selon les prévisions de Vigicrues, la crue, qualifiée d'« habituelle pour la saison » par Voies navigables de France, devrait se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine. Compte tenu de la météo qui prévoit la poursuite de ce régime de dépressions, cette tendance à la hausse pourrait se maintenir en début de semaine prochaine. L'ampleur de la crue dépendra évidemment du volume des précipitations.