Paris : et les Champs-Elysées se mirent au rouge flamboyant

Les illuminations lancées ce dimanche soir parla chanteuse Louane dureront jusqu’au 6 janvier. Un peu de magie de Noël en plein confinement.

 Paris, ce dimanche soir. Les illuminations des Champs-Elysées ont débuté sans un contexte de confinement. Mais la magie du rouge opère toujours à Noël.
Paris, ce dimanche soir. Les illuminations des Champs-Elysées ont débuté sans un contexte de confinement. Mais la magie du rouge opère toujours à Noël. LP/ Jean-Baptiste Quentin

Pas de selfies sous les platanes enluminés, pas de coude à coude de Parisiens de tous âges restés de grands enfants, pas de cous tendus pour essayer d'apercevoir Louane, pas de « Ooooooooh » admiratifs fusant à l'instant T… La chanteuse, marraine des illuminations de cette année, et la maire de Paris, ont appuyé sur le bouton à 19h15 dans une atmosphère en sourdine. Elles ont lancé les mille feux rougeoyants des Champs-Élysées, sur plus de 2 km enveloppant 400 arbres, depuis un roof top inaccessible du public, lui aussi rare.

70000 leds illuminent les Champs

Confinement oblige, faute de rassemblement c'est… sur leurs écrans et via les réseaux sociaux que les Parisiens ont été invités à la fête. Difficile dans ce cas de lui donner la saveur populaire d'années plus insouciantes, lorsque plus 70 000 personnes se pressaient, comme l'année dernière, sur l'avenue habillée de « Flamboyance », le programme lumineux installé pour la 4 e année consécutive. A la place, l'animation digitale mise en place par le comité des Champs-Élysées, sur le site illuminations-champs-elysees.com a permis, dans le monde entier, de laisser son nom, ou même un petit message, et de se voir attribuer l'une des 70 000 leds accrochées dans les platanes et de « buzzer » à l'unisson pour les voir s'afficher.

Un peu d'esprit de Noël

« Moi j'ai la 3 345e, sourit Vicky, venue avec deux amies Nadia et Alex voir les Champs s'allumer, face au 75 de l'avenue. « C'est l'adresse indiquée pour ma petite lampe, mais il y en a tellement ! D'habitude je ne viens pas à cause de la foule, là c'était l'occasion, et c'est dans notre périmètre autorisé puisqu'on habite à côté ! », explique Vicky, qui travaille au CNRS et s'offrira plus de plaisir des yeux dès ce lundi, en rentrant du travail à Vélib', avec un crochet par les Champs-Élysées. « C'est un peu l'esprit de Noël qui commence, le début des fêtes », apprécie Alex avec optimisme, tandis que sa maman, Nadia, s'avoue un peu déçue par ce long alignement « vraiment très rouge, que du rouge ». Les Champs-Élysées Il en sera ainsi chaque soir jusqu'au 6 janvier 2021.