Paris : confusion autour de cas de Covid au Paradis Latin

Plusieurs employés s’inquiètent du nombre de cas positifs au Covid-19 détectés depuis la réouverture de l’établissement. La direction se veut rassurante sur les dispositions prises.

 Des cas de Covid-19 chez les danseurs du Paradis Latin. Certains employés s’inquiètent, la direction rassure.
Des cas de Covid-19 chez les danseurs du Paradis Latin. Certains employés s’inquiètent, la direction rassure. LP/Fred Dugit

Depuis la réouverture le 18 septembre, 19 cas de Covid-19 auraient été dépistés en l'espace de trois semaines parmi le personnel du Paradis Latin. Une situation alarmante pour certains qui estiment que « la procédure des cas contact n'est en rien respectée ». Plusieurs employés du célèbre cabaret, situé 28 rue du Cardinal-Lemoine, s'inquiètent de la situation sanitaire.

Le 9 septembre, lors de tests PCR effectués en amont de la réouverture, « 10 cas de Covid-19 ont été recensés sur les 70 employés testés » admet Thibault De Fontenay, secrétaire général du Paradis Latin. Il a fallu une semaine pour avoir les résultats. Bilan, ils sont tombés deux jours avant que la salle de spectacle n'ouvre ses portes et accueille à nouveau du public.

Les simples employés non testés ?

« Il y a eu deux cas symptomatiques, pour lesquels nous nous sommes conformés à l'arrêt maladie, et des cas asymptomatiques qui ont été isolés pendant sept jours », assure, de son côté, Thibault De Fontenay. Deux sessions supplémentaires de tests PCR ont par la suite été organisées, les semaines du 18 et du 30 septembre, mais pas pour tous les employés.

« Seuls les artistes ont eu droit à un nouveau dépistage alors que nous avons été cas contact. Je suis allé faire un test de mon côté car j'étais inquiet », confie une autre source. En effet, ces nouveaux tests ont été réalisés « principalement pour les artistes, qui ne portent pas le masque et ne peuvent respecter la distanciation physique sur scène », détaille Thibault De Fontenay. Et pour les cas contact ? « C'est la sécurité sociale qui gère cela », écarte-t-il. Lors de ces tests supplémentaires, 4 puis 5 cas de Covid-19 ont été comptabilisés selon ses dires.

Un protocole sanitaire renforcé mis en place

« Mais là, ce n'étaient pas des cas symptomatiques, explique Thibaut de Fontenay. Et ces gens-là ne sont pas retournés travailler ». Pour certains membres du personnel, l'angoisse est, elle, bien palpable. « Chaque semaine, de nouvelles personnes sont positives. Je travaille dans la peur de tomber malade », confie l'un d'eux. « En dehors de la salle de spectacle, aucune norme Covid-19 n'est mise en place. Il n'y a ni désinfection, ni port du masque obligatoire. On ne nous en fournit pas », fustige-t-il.

La direction réfute : « Nous avons un protocole sanitaire strict. Nous avons mis à disposition 4 masques en tissus par personne, pour l'ensemble du personnel, ainsi qu'un stock de 3 000 masques chirurgicaux. De plus, nous avons testé l'ensemble du personnel avant la reprise. C'était au-delà de nos diligences en tant qu'employeur. »